Expositions - Communication et Publicit  
 
INTEREXPO
Une communication intelligente au service de l'entreprise

Cliquer sur la revue pour la visionner

Tlchargez Adobe reader
Lire l'dito de "Tourisme Magazine N80"




Commandez votre numéro





Document sans titre
 
  NEWS
Menace terroriste et Tourisme Les perspe

Terre de rencontre de civilisations, où cohabitaient et s’y mêlaient des populations aux origines et aux langues diverses, la Tunisie a toujours bénéficié d’un charme qui ensorcelait ses visiteurs. Grace à ses espaces naturels se constituant de plages qui s’étendent le long d’une mer de saphir bordée d’un long ruban de sable doré au nord et à l’est du pays et des oasis splendides en plein désert au sud, elle représente une des destinations les plus attractives pour les européens. 

Ainsi, il n’est pas surprenant que le secteur touristique représente un des piliers de l’économie tunisienne avec ses avoirs en devises qui s’élèvent à2.798MD(1)  et qui représentent 7% du PIB sans oublier l’effet d’entrainement qui en découle pour les deux secteurs artisanal et commercial.  Cependant et malgré un environnement mondial favorable qui s’est traduit par une légère amélioration du secteur tertiaire en Tunisie, la majorité des établissements hôteliers ont enregistré des chutes flagrantes de leurs taux de réservation. Cette baisse représente la conséquence directe et immédiate des deux attentats terroristes qui ont eu lieu. Les dégâts ne concernaient pas uniquement lesétablissements hôteliers mais s’étendent aux artisans, commerçants et prestataires de services.  

 

Impact des attentats de Bardo et de Sousse sur le secteur tertiaire 

La tendance à la baisse que se soit en termes des arrivées aux frontières, de nuitées passées ou bien en termes de recettes, caractérise déjà le secteur tertiaire depuis la révolution. La situation s’est aggravée suites aux deux attaques terroristes qui ont eu lieu, l’un le 18 Mars au Musée de Bardo cinq mois après des élections législative et présidentielle qui ont porté le parti laïc en tête. L’autre survenu à Sousse le 26 juin de la même année. 

Selon une évaluation du Ministère Tunisien du Tourisme, la perte est estimée à 450 millions d’euros. Le nombre des touristes passe de 3368656(2)  en 2014 à 3078329 en 2015. Soit une baisse de  prés de 8 %. Le nombre des nuitées globales passées diminue pour atteindre   9 857 814 alors qu’il était de l’ordre de  14 960 678 en 2014. Le schéma ci-dessous confirme cette tendance à la baisse.

 

Malgré cette chute, le marché algérien présente néanmoins, une exception puisque le nombre des arrivées a grimpé pour atteindre les 2 millions de visiteurs en 2015 alors qu’il était de 1.3 million l’année dernière. Pour l’Impérial Merhaba, l’hôtel qui fût la cible des terroristes, affiche un taux de réservation de 80%, dont la moitié sont des algériens. Cela s’explique par la compagne menée par les frères algériens sur les réseaux sociaux qui n’ont pas hésité à exprimer leur soutien à la Tunisie, ainsi que la démarche du ministère de tourisme qui vise à encourager le tourisme magrébin. Les établissements hôteliers se situant dans les autres zones touristiques, à l’instar de Yasmine Hammamet, enregistrent des taux de réservations par nationalité très similaires.    

Quant à l’impact des attentats sur les activités annexes, il en ressort que se sont les commerçants et les artisans qui ont subi de plein fouet les conséquences. Selon certains vendeurs qu’on a interrogés à Monastir la Medina, les ventes sont en chute libre car tourisme ne rime pas avec enfermement dans les hôtels, or l’offre all-in devenait l’option de la plus part des touristes qui ont choisi de passer leur vacances en Tunisie mais qui restent néanmoins prudents. Dans d’autres zones touristiques, cette baisse s’est aggravée par l’annulation de la plupart des croisières dont les touristes constituent une part importante de leurs clients. 

Selon d’autres, la baisse ne s’explique pas forcement par le nombre mais plutôt par la qualité des touristes. Ils trouvent qu’il vaut mieux encourager le tourisme intérieur et le tourisme maghrébin car les tunisiens, les algériens et les libyens dépensent 3 fois plus que les touristes européens. Pour sauver les petits métiers, les autorités tunisiennes doivent prendre ces données en considération afin d’élaborer une stratégie de relance efficace à long terme. Cependant, devant les événements tragiques qu’a connus la Tunisie, des mesures exceptionnelles et immédiates s’imposent.

 

Les initiatives pour sauver la saison estivale

Ainsi, les autorités tunisiennes se sont mobilisées non seulement pour sauver la saison estivale mais tout un secteur qui offre 340 000 emplois. Lors d'une conférence de presse tenue le 29 juin 2015, la ministre du Tourisme, Selma Elloumi Rekik(3), annonce sa stratégie qui se compose de trois grandes lignes. La première se rapporte à la sécurisation des établissements touristiques afin dediminuer, dans la mesure du possible, la menace terroriste. Pour ce fait, des  mesures sécuritaires exceptionnelles se sont imposées à l’intérieur des hôtels, des musées, des sites archéologiques ainsi que leurs accès et leurs environnements. En outre, Le littoral et les circuits touristiques sont désormais protégés par la police touristique. Dans le même sens, les autorités tunisiennes ont conjugué leurs efforts à ceux des responsables du secteur pour assurer un meilleur encadrement aux personnels chargés de la surveillance de ces établissements afin de garantir l’efficacité et la rapidité de leur intervention  en cas de besoin. En outre, les responsables des établissements touristiques ont multiplié leurs investissements dans le matériel de surveillance.

La deuxième consiste en la création, immédiatement après l’attaque de Sousse, d’une cellule de communication chargée de suivre les développements des différents marchés touristiques et de fournir des informations actuelles aux tour-opérateurs. Le but est de rassurer les partenaires et de promouvoir une compagne publicitaire pour relancer le tourisme en Tunisie. Cette compagne s’inspire largement des réactions des internautes sur les réseaux sociaux voulant exprimer leur soutien aux Tunisiens. En effet, le slogan officiel choisi « la Tunisie moi j’y vais» est pratiquement proche que celui choisi par les utilisateurs des réseaux sociaux 

«I will be in Tunisia this summer». Plusieurs célébrités ont rejoint cette initiative parmi lesquelles on trouve le politicien Bernard DELANOE, le footballeur Lionel MESSI, la star américaine Lindsay LOHAN et beaucoup d’autres. 

Quant à la troisième, il s’agit d’un ensemble  de mesures susceptibles d’aider financièrement les établissements touristiques. Elles comprennent essentiellement l'octroi de nouveaux crédits exceptionnels avec une garantie de l’Etat, le report du remboursement des anciens prêts avec reprogrammation selon la capacité de l'institution à payer, le rééchelonnement des créances fiscales des institutions touristiques.

D’autres mesures visent à augmenter le flux des arrivées, comme la réduction de 30% sur les tarifs de transport aérien et maritime pour les Tunisiens résidents à l'étranger. L'octroi d'un visa d'entrée sur le territoire tunisien automatique pour la Chine, l'Inde, l'Iran et la Jordanie. Ou bien l'annulation du visa d'entrée sur le territoire tunisien pour l'Angola, le Burkina-Faso, le Botswana, la Biélorussie, le Kazakhstan et le Chypre. Le choix de ces pays s’explique par leurs taux de croissance intéressants en terme des arrivées aux frontières qui peuvent atteindre plus de 27 %(4) pour certains.

 

Il est important de mentionner qu’aucun événement artistiques n’a été annulé, bien au contraire artistes et public étaient au rendez-vous. Car pour les tunisiens l’art est devenu plus qu’un moyen de divertissement mais une méthode de combattre la peur. 

Imen Boukhicha

Economiste-Chercheur à L’unité de Recherche d’Economie Monétaire et Financière à l’F.S.G.T. 

Tunisie. 


ARCHIVES

26/11/2015 L’Hôtel Marriott de Constantine Un établ
26/11/2015 Skikda Visite d’inspection et de travail
26/11/2015 Le Tourisme du silence en Tunisie
21/09/2015 Menace terroriste et Tourisme Les perspe
21/09/2015 Des médias aux médi-acteurs Le tourisme
21/09/2015 ENST El-Aurassi L’Association nationale
21/09/2015 El Hachemi Daou, Président de «Plumes To
21/09/2015 L’artisanat dans le massif de Collo Fair
21/09/2015 Saison estivale à Skikda ‘LES PROTECTEUR
 

Copyright © 2008 Interexpo Administration
Conception : New agency   www.newagency-dz.com

Il y a eu 1071986 visiteurs uniques
 
 

 
NEWSLETTER
Saisissez votre adresse e-mail

S'inscrire
Se dsinscrire

Categorie

 



 

Recherche News