Expositions - Communication et Publicit  
 
INTEREXPO
Une communication intelligente au service de l'entreprise

Cliquer sur la revue pour la visionner

Tlchargez Adobe reader
Lire l'dito de "Tourisme Magazine N84"




Commandez votre numéro





Document sans titre
 
  NEWS
Si Nâama m’était contée Troisième parti

 Vous n’en croirez pas vos yeux. Ce que l’on trouve là-bas est unique, exceptionnel et insoupçonné. Jamais autant de richesses touristiques ne se sont concentrées dans une seule wilaya de l’Algérie ; malheureusement, personne n’a l’air de s’en rendre compte. Entre les défauts de communication et l’absence d’une véritable offre touristique commercialisable, les potentialités de Nâama s’ensevelissent peu à peu sous la poussière du temps. Pourtant, il suffit d’un coup de plumeau pour dévoiler un potentiel culturel et financier brut … à la portée de tous les opérateurs touristiques qui savent oser.

 

Lorsqu’on débarque pour la toute première fois à Aïn Ouarka, deux éléments retiennent immédiatement notre attention : un monument ; celui d’un mouflon des montagnes dressé au dessus d’un rocher et levant la tête près de deux palmiers ; le deuxième, un décor fabuleux haut en couleur, lié aux formations géologiques qui donnent au site une couleur bleutée typique.

 

On apprend que cette zone humide est une cuvette circonscrite par des montagnes abruptes culminant à 1672 mètres d’altitude où s’étendent deux étangs aux eaux salées, claires et profondes provenant de sources d’eaux thermales. C’est d'ailleurs dans ce cratère volcanique que ce trouve la station thermale de Aïn Ouarka dans un paysage exceptionnel.

 

Notre visite de la station thermale sera courte. Et comme le dit le dicton populaire « Jamais deux sans trois », nous partons à la découverte du troisième site par la convention de RAMSAR de la wilaya ; un site double dont la valeur dépasse largement la simple dimension « Zone humide ». En effet, les Oasis de Moghrar et de Tiout dépendent chacune d’un ou de plusieurs ksour.

 

Tiout, un retour « aux sources »

 

Nous retournons vers Tiout ; pas pour admirer une peinture rupestre qui retrace des milliers d’années d’histoire cette fois, mais pour contempler une oasis hors paire au charme ensorcelant. M. Henine de l’association « tadjmaât aghrem’akdim » accepte de nous faire le guide encore une fois. Le temps d’une fin d’après-midi, nous contemplons, en sa compagnie, la magie d’un coin de paradis dans le silence du désert … avec pour seul bruit le ruissellement de l’eau et celui de nos pas sur le sable. Dès lors, un sentiment étrange nous envahit … Nous sommes troublés, déroutés, perdus dans nos pensées. Avait raison celui qui a dit que le Sud algérien … nous fait perdre le Nord !

 

Notre guide nous propose ensuite de faire la visite du Ksar de Tiout. Nous acceptons de le suivre sur la rive gauche de « Oued Tiout » pour aboutir à l’un des plus beaux sites de la région. Là-bas, nous apprenons que le ksar, habité par les « Ahlaf » venus de Tlemcen depuis le XIVe siècle, a compté plusieurs personnalités parmi ses résidents. Notre guide site notamment Si Cherif Sidi-Aissa qui donna son nom à Djebel Aissa et le parc national du même nom et nous montre du doit la tombe où il est enterré, à l’entrée du ksar.

 

Au fur et à mesure que nous avançons dans les ruelles du Ksar, nous écoutons chaque pierre de l’édifice raconter son histoire : celle de Sid’ Ahmed Benyoucef, le Saint Soufi de Miliana, ville de l’Émir Abdelkader demandant aux « Ahlaf » rencontrés en chemin de s’installer à Tiout ; celle de son descendant, Si Ben Miloud El Kebir qui s’installe au Ksar à la fin du XVIIIe siècle, se lie d’alliance, par le mariage, à la famille des « Ouled Sidi Aissa et y vit le restant de sa vie ; et enfin celle des 77 manuscrits historiques, découverts dans la mosquée antique du Kasr dont figurent l’ouvrage intitulé “La croyance”, écrit en 1297 de l’hégire par l’imam Abou El Kacem Jounid, des correspondances du chef de la résistance populaire du Sud-Ouest algérien, Cheikh Bouamama et d’autres correspondances juridiques relatives à l’héritage et retrouvées avec le sceau du tribunal.

Moghrar El Fougani, le palais des saules

 

La nuit s'annonçant, nous quittons le ksar de Tiout. Le Lendemain, nous allons à la visiter d'un autre ksar dans la région de Sfissifa, situé à 30 km au sud-ouest de Aïn Sefra. Un arbre règne en maître dans les lieux : le saule. Nous guide locale de l’association « Tnent » de Sfissifa nous apprend que c’est de cet arbre (en arabe Sefsaf) que la région tient son nom.

 

Le style architectural du ksar diffère de celui de Tiout. Battît en pierre vers le milieu du Xe siècle d’après notre guide nous révèle que ses habitants appartiennent à une communauté berbère de l’atlas. « Ici, les ksouriens vivent en communauté avec les nomades éleveurs de moutons » nous dit-il en montrant un petit troupeau de chèvres. Il ajoute que des sites de gravures et de peintures rupestres existent aussi dans la région, dont … certaines ne sont même pas répertoriées.

 

Moghrar E’Tahtani, la forteresse de Chikh Bouamama

 

Après le déjeuner, nous rejoignons un autre ksar, celui de Moghrar E’Tahtani, situé dans la plus grande palmeraie de la wilaya, à 45 km de Aïn Sefra. À première vue, le ksar semble avoir plus au moins conservé son originalité d’autan. Notre guide, Abdelkader Nayer, président d’une association touristique locale, nous fait savoir que le ksar, plus connu par l’appellation de « Forteresse du Cheikh Bouamama », fût bâti par cet important chef de la résistance algérienne contre l’occupation française dans la deuxième moitié du XIXe siècle. D’ailleurs, une partie du ksar fût aménagée en musée dédié à ce vaillant guerrier. C’est par ce musée que nous commençons notre visite du ksar.

 

Nous pénétrons une petite porte au-dessus de laquelle est inscrit « zaouïa du Cheikh Bouamama » pour aboutir à un agencement de salles où sont entreposés divers objets liés à l’histoire du chef de la résistance et de la région. On y découvre notamment des photos du tombeau du saint guerrier, des armes traditionnelles, des fossiles qui datent de la préhistoire, des maquettes du ksar, des photos, des pièces d’artisanats et des manuscrits anciens. Nous montons ensuite à l’étage pour respirer de l’air frais … et sentir, au vu du panorama qui surplombe la bâtisse, l’odeur du passé qui imprègne les murs du ksar, mêlé aux effluves sucrés des palmiers dattes et à la poussière qui s’échappe de la montagne.

 

Nous quittons ensuite le musée et empruntons une des ruelles qui traversent le ksar puis escaladons la petite montagne qui lui fait face jusqu’à la tour de guet juchée au sommet. De tout en haut, le ksar et sa palmeraie se dévoilent dans toute leur splendeur, baigné dans la douce lumière de l’après-midi. « Cette oasis mesure plus de 4,5 kilomètres de long et de 200 à 500 mètres de largeur. Elle est alimentée par deux sources d’eaux : la source de « Ahl el Kalâa », dite « El Aïn El fouganiya » et la source basse « El Aïn E’tahtaniya », nous apprend Abdelkader. Il ajoute que l’oasis a aussi une valeur socioculturelle grâce aux foggaras, systèmes d’irrigation construits en terre en pierres et en bois de palmier.

 

Le soleil entamant son coucher, nous faisons une dernière virée dans l’une des 32 gravures rupestres de la région, située sur le versant de l’oued Moghrar … des pierres muettes qui s’expriment mieux que le meilleur des paléontologues. Nous contemplons chacune d’elle en silence, aux lueurs du crépuscule vespéral… Comme toutes les destinations algériennes, Nâama a réussi à nous ensorceler … et à travers ce coup de plumeau opéré grâce à sa magie, révéler (peut-être) ses atouts … à tous les opérateurs touristiques qui savent oser.

 

Fin


ARCHIVES

12/02/2014 Tunisie touristique,
12/02/2014 L’Algérie : une destination touristique
12/02/2014 Les musées au service du tourisme
12/02/2014 Si Nâama m’était contée Troisième parti
08/01/2014 L’Algérie touristique a Varsovie Vers
08/01/2014 Aflah Hadj Nacer, Directeur Général De
08/01/2014 Coup de cœur Sahara … mon désert
08/01/2014 L’Imzad Un autre patrimoine univers
08/01/2014 La formation dans le tourisme La rela
 

Copyright © 2008 Interexpo Administration
Conception : New agency   www.newagency-dz.com

Il y a eu 1235957 visiteurs uniques
 
Tourisme
La date limite de dépôt des dossiers de

La date limite de dépôt des dossiers de renouvellement  des licences de tourisme et de voyages a été prorogée au 31 juillet 2011.

Lire la suite
Les sites historiques de « Kherbet-Essio

Les sites archéologiques de l’époque romaine de « Kherbet-Essiouf » et du « Vieux Saneg », situés respectivement dans les communes d’Ouled Hellal et de Saneg, dans la wilaya de Médéa, feront prochainement l’objet d’une étude ...

Lire la suite
Le tourisme mondial retrouve ses niveaux

Le tourisme mondial a connu une forte reprise en 2010, avec une hausse de 6,7% des arrivées de touristes internationaux, contre une prévision de 5 à 6% selon l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT).

Lire la suite
Arrivée de touristes : La Chine pousse l

La Chine est devenue en 2010 troisième destination touristique mondiale, ravissant la place à l’Espagne tandis que la France reste au premier rang suivie des États-Unis, a indiqué mercredi l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT).

Lire la suite
Vers la réglementation du marché locatif

Selon l’APS, le Ministre du Tourisme et de l’Artisanat, M. Smaïl Mimoune, a indiqué, samedi à Mostaganem, que son département ministériel envisage de réglementer la location des habitations de particuliers implantées sur les sites balnéaires.

Lire la suite
Mascara veut promouvoir son tourisme

Un nouveau guide touristique mettant en relief les atouts de la région de Mascara vient d’être édité par la direction du tourisme en coordination avec l’Etablissement de gestion touristique des hammams de Bouhanifia (EGTT).

Lire la suite
\"Nuits de la Saoura\" accueilleront le

Une centaine de participants, entre artistes, ensembles et troupes musicales et invités de marques, algériens et étrangers, sont attendus à la 6ème édition du festival international des musiques \"Nuits de la Saoura\", prévue du 25 au 31 Décembre prochain et qui sera organisée conjointement avec l’association \"Nuits Métis\", ayant son siège à Marseille (France), avec la contribution de la commune de Beni-Abbes.

Lire la suite
BAHDJATI, Mon Alger à moi

Je ne suis pas né à Alger, mais très vite, cette ville de Rais  et de Lallates En’sa, a su m’adopter dans tous les sens de la sensibilité. 

Dans le fameux film Pépé le Moko de julien Duvivier, j’ai eu l’audace de trouver désobligeants les propos du poète Himoud Brahimi (dit Momo) qui disait à son ami d’enfance le comédien Allel El Mouhib :

« Il ne faut pas moins de quatre générations pour avoir la Casbah dans ses veines et il faudrait toute une éternité pour devenir Algérois ».

Lire la suite
L\'Algérie retenue pour abriter la manif

L\'Algérie a été retenue pour abriter la manifestation touristique \"Connais ton monde arabe\" afin de permettre à la jeunesse arabe de découvrir la destination touristique de l\'Algérie, a indiqué, courant septembre, le ministère du Tourisme et de l\'Artisanat dans un communiqué.

Lire la suite
Hôtel ’’Le Méridien’’ d’Oran :ouverture

L’ouverture commerciale de l’hôtel ’’Le Meridien’’ Hotel and convention center relevant du groupe pétrolier Sonatrach situé au Centre des conventions Mohamed ben Ahmed à l’Est d’Oran, s’est effectué le 1er décembre 2011.

Lire la suite
L’Algérie à l’Organisation Mondiale du T

Une délégation algérienne conduite par Smaïl Mimoune, Ministre du Tourisme et de l’artisanat a participé au 19ème congrès de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) qui s’est tenu du 8 au 14 octobre à Gyeongju en Corée du Sud.

Lire la suite
Djerba la fidèle, confluence culturelle

Djerba aux 400 mosquées, Djerba à la synagogue, Djerba aux mille couleurs, Djerba la fière, la douce, la fidèle
Djerba à l’enracinement profondément berbère connu et reconnu, est également arabe, africaine et musulmane.
Un don de Dieu, un atout, une fierté.

Lire la suite
Mohamed Amine Hadj Saïd Directeur Génér

Il a pris le train en marche. C’était en avril 2011. En pleine période de Salons internationaux. A juste quelques trois semaines du Salon international du tourisme de catalogne à Barcelone. L’Algérie y était l’invité d’honneur. Un grand défi à relever pour lui. L’image du pays était en jeu...

Lire la suite
L'Egypte milite pour créer un salon ITB

L'Egypte souhaiterait organiser une version régionalisée du salon ITB de Berlin, qui se serait consacrée aux destinations du Moyen-Orient. Son ministre du tourisme, Mounir Abdel Nour, a approché en ce sens les organisateurs du plus important salon du tourisme, Messe Berlin.

Lire la suite
Berlin : l'inauguration du nouvel aéropo

Le futur aéroport international de Berlin-Brandebourg Willy-Brandt (BER) vient de connaître un nouveau revers : après divers retards, son ouverture prévue le 3 juin est reportée sine die.

Lire la suite
Tourisme à Mila L’essentiel reste à fa

La  Wilaya  de  Mila est située au Nord Est de l’Algérie ; à vocation essentiellement  agricole, son relief est caractérisé par une diversité de paysages que dominent des massifs montagneux (1500 m d’altitude en moyenne), une hydrographie dense , une pluviométrie moyenne de 550 mm/an, et un climat de type continental ;  en schématisant, on pourrait  dire que son territoire est divisé en deux : au Nord c’est déjà la petite Kabylie  subhumide  et  partiellement  boisée, et  au Sud,  ce sont les plateaux céréaliers  secs  des  «Sraouates ».

Sa position géographique sur l’axe Est, Nord/Ouest  entre Constantine (50Km) et Jijel (100Km)  d’une part, et de Sétif (120Km) à l’Ouest  d’autre part, lui  confèrent  un rôle économique  appréciable.  De « Milo » à l’époque Numide, puis « Milev » (Mille sources en latin) durant  l’occupation Romaine, elle adopte de nos jours  le nom de Mila. En 256 Ap.J.C. Elle constitue une des places fortes de la « Colonia Cirta » ; Puis c’est l’époque  Byzantine  jusqu’en 674. S’en  suivra  la  conquête  Arabo-musulmane   avec la succession de  plusieurs  Dynasties  Arabes : (Aghlabides, Abbassides, Hammadides...sans oublier les Kotamas, natifs de la région de Mila et qui contribuèrent  à  fonder  plus  tard  l’Etat  Fatimide en Egypte)...

A partir du 16 é Siècle,  et sous l’empire Ottoman, la région  connut  « une récession et des soulèvements populaires provoqués par un lourd système  d’imposition » ; en 1837, c’est  la longue nuit  coloniale  Française  qui  aboutira  à l’indépendance du pays en 1962,  laissant dans son sillage de glorieux  Martyrs.

Lire la suite
SAISON ESTIVALE

Avec l’ouverture d’une agence d’information au sein même du port d’Alger, l’ONAT fait un pas de plus dans son programme d’information et de communication en direction des nationaux  résidents à l’étranger de retour au pays pour les vacances d’été.

Lire la suite
Phares d’Algérie

L’Algérie possède un patrimoine de 25  phares le long de ses 1200 Kms de cote et construits pour la majorité durant l’ère coloniale Française, c'est-à-dire ayant  plus de 150 ans. Le mot « phare » tire son origine de « Pharos » qui désigne une ile grecque  située  prés d’Alexandrie, en Egypte.

Lire la suite
La station thermale de Hamam Guergour

Située à 50 Kms au Nord-Ouest  de Sétif, le complexe de Hamam Guergour a été inauguré en 1987. Sa position géographique privilégiée le place au carrefour de voies de communications importantes et du dynamisme  d’une région connue pour ses activités commerciales  et industrielles : (Sétif, Bordj-Bou-Arreridj, et El-Eulma)  augmenteraient  sensiblement  le  taux  de  fréquentation  de  cette  station thermale  des Hauts plateaux de l’Est  Algérien.

Lire la suite
Tourisme et développement durable

Tourisme durable, responsable, solidaire, écotourisme ou tourisme «vert » ... les étiquettes ne manquent pas ! Entre l’effet de mode, les coups de marketing et (ou) une réelle prise de conscience, ces concepts sont souvent confondus ou utilisés n’importe comment pour mettre du vert dans le tourisme, alors qu’il n’y en a pas forcément. Que veulent dire ces concepts ? Et comment les adopter sans tomber dans le piège du « greenwashing » ?

Lire la suite
Tourisme de montagne LE TOURISME M

Dans la grande avancée du tourisme pour conquérir de nouveaux territoires et étendre sa suprématie réelle ou soupçonnée, dans  la conception et l’imaginaire des sociétés en ébullition, l’espace montagnard est considéré comme une alternative sérieuse pour relancer à la fois les activités touristiques et le désenclavement de l’arrière pays, souvent à la traine des politiques d’aménagement. Dans cet espace, à la fois attrayant et répulsif, le tourisme se diffuse d’une manière paradoxale. La civilisation urbaine, pourvoyeurs de flux touristiques, de plus en plus croissants, pousse les citadins à chercher leur salut dans des univers encore attrayants et plus au moins préservés.

Lire la suite
Le tourisme vert LES E

Cette année encore le tourisme balnéaire a eu toutes les faveurs des Algériens ; des nantis jusqu’aux plus démunis, tous ont voulu avoir leur part de « trempette » dans la ‘’Grande bleue’’. La fin du mois de carême ayant décuplé la fièvre de  millions de vacanciers qui ont littéralement pris d’assaut la majorité des plages autorisées (ou non) à la baignade, le long de la cote Algérienne, sans compter  les milliers  de familles  parties vers  d’autres  cieux.

Lire la suite
LE BORDJ DE TAMENTFOUST, un bijo

Tamentfoust  tire son nom d’un mot Berbère qui veut dire ‘’le coté droit’’ en référence à la localisation  géographique  de  cette  petite  station balnéaire  située  à  l’autre  bout  de  la  Baie  d’Alger.

L’antique ‘’Rusguniae’’ fut un comptoir commercial Phénicien, puis plus tard un port Romain (au 1er Siècle avant  J.C.). L‘appellation de ‘’Cap Matifou’’ n’est  qu’une  altération de ‘Tamentfoust’. Des vestiges préhistoriques (sépultures, divers objets et ustensiles) attestent de la présence humaine  en ces lieux.

Lire la suite
ressources coralliennes en Algérie Nou

Que de fois n’avons-nous pas lu dans les journaux, entendu à la radio et vu à la télé ces affaires récurrentes d’individus  qui, pris en flagrant délit de vol, ont  abandonné leur butin après une course poursuite avec les services d’ordre, les douaniers ou encore les gardes cotes Algériens. Des kilogrammes de corail (‘Morjan’ en arabe) que des plongeurs ont amassés après le ‘’raclage’’ des fonds marins à l’aide de croix dites de ‘St- André’, puis de leur acheminement  à travers les réseaux mafieux  vers des destinations étrangères pour y être écoulés à des prix vertigineux. Le produit est destiné essentiellement à la joaillerie  de luxe dans le monde entier, au même  titre  que les pierres précieuses et  certains  métaux  rares.

Lire la suite
Les fêtes locales en Algérie Des

Quelle est la meilleure période pour visiter Oran, Annaba ou Bejaïa? L’été me direz-vous. Et pour Ghardaïa, Djanet ou Tamanrasset ? L’hiver, cela va de soi. Cependant, si on vous demande quelle est la meilleure période pour visiter Ghelizane, Nâama, Tindouf ou Tiaret, vous répondriez probablement : visiter quoi là-bas ? Une question donc qui appelle une autre et beaucoup de flou entoure les potentialités touristiques de l’Algérie profonde. Pour lever ce flou, je répondrai à une question pour vous permettre, à vous, de répondre à l’autre : la meilleure période pour visiter n’importe quel endroit de l’Algérie est … durant la célébration d’une fête locale.

Lire la suite
Tourisme et fête locale Quand

Les fêtes locales ont, de tout temps, attiré un nombre important de visiteurs et de curieux. Ce sont constamment des moments d’exception dans la vie des autochtones comme des fêtards et des étrangers qui s’invitent à la fête pour découvrir ou redécouvrir, pendant la durée de la fête, des festivités rarement vécues ailleurs. La fête, dans son sens traditionnel, a beaucoup évolué et largement métamorphosé, incorporant progressivement de nouvelles tendances et s’insérant subtilement dans un cadre souvent plus large que l’original.

Lire la suite
Si Nâama m’était contée Au carrefour

Vous n’en croirez pas vos yeux. Ce que l’on trouve là-bas est unique, exceptionnel et insoupçonné. Jamais autant de richesses touristiques ne se sont concentrées dans une seule wilaya de l’Algérie ; malheureusement, personne n’a l’air de s’en rendre compte. Entre les défauts de communication et l’absence d’une véritable offre touristique commercialisable, les potentialités de Nâama s’ensevelissent peu à peu sous la poussière du temps. Pourtant, il suffit d’un coup de plumeau pour dévoiler un potentiel culturel et financier brut … à la portée de tous les opérateurs touristiques qui savent oser.

Lire la suite
L’Imzad Un autre patrimoine univers

«L’Imzad est aux Touaregs ce que l’âme est au corps». C’est ainsi que l’ancien aménokal, Hadj- Akhamokh (mort en 2005) définit cet instrument musical dont se servent certaines musiciennes Targuis pour accompagner leurs chants, à l’occasion de «L’Ahal» (rassemblement ou manifestation culturelle Targuie). «L’Imzad  a toujours  accompagné  en musique les poèmes et autres évocations épiques liées à la bravoure, l’amour courtois et le nomadisme».

Lire la suite
Coup de cœur Sahara … mon désert

Il existe mille façons d’aborder le désert et de le vivre. Si chacun s’identifie à un désert personnel, qu’il soit brun, ocre, blanc ou même bleu, qu’il soit brûlant ou glacial, très proche ou extrêmement éloigné, mon désert à moi, comme pour beaucoup qu’ils l’ont côtoyé n’est autre que le Sahara algérien.

Lire la suite
Si Nâama m’était contée Troisième parti

Vous n’en croirez pas vos yeux. Ce que l’on trouve là-bas est unique, exceptionnel et insoupçonné. Jamais autant de richesses touristiques ne se sont concentrées dans une seule wilaya de l’Algérie ; malheureusement, personne n’a l’air de s’en rendre compte. Entre les défauts de communication et l’absence d’une véritable offre touristique commercialisable, les potentialités de Nâama s’ensevelissent peu à peu sous la poussière du temps. Pourtant, il suffit d’un coup de plumeau pour dévoiler un potentiel culturel et financier brut … à la portée de tous les opérateurs touristiques qui savent oser.

Lire la suite
Les musées au service du tourisme

Le mot ‘’Musée’’  vient du mot grec ‘’Museion’’ qui renvoie aux ‘Muses’’, divinités des arts ; le premier musée connu a été crée par Ptolémée en 280 avant J.C.

Selon l’ICOM (Comité International des Musées) : «Un musée est une institution  sans  but  lucratif  au  service  de  la  société, qui  acquiert, conserve  et  transmet  le patrimoine  matériel  et  immatériel  de l’humanité…à  des  fins d’études, d’éducation et  de  délectation »*.

Lire la suite
L’Algérie : une destination touristique

« Cet immense pays a de quoi satisfaire les attentes du voyageur», c’est par cette sentence, aussi révélatrice qu’emblématique et qui en dit long sur la perception du pays par les étrangers, qu’un célèbre guide touristique très connu ouvre sa première page sur l’Algérie. C’est du Nord au Sud, en passant par les principales régions à forte image (potentiellement touristique), que cette destination est présentée au touriste potentiel qui voudrait bien partir à la découverte de l’authentique pays.

Mais, la destination Algérie existe-t-elle réellement ? Remplie-t-elle les critères nécessaires que toute destination touristique est censée avoir ?

Lire la suite
Tunisie touristique,

Après une période de crise, d’hésitations, de perte du plus gros de la clientèle, la reprise semble bel et bien être là. Avec une femme de poigne à la tête de ce département ministériel, les tunisiens annoncent la couleur. Reprendre le terrain perdu, réexaminer l’état des lieux et définir les voies et moyens pour aller vite, bien et loin.

La reprise des éductours en direction de la presse en est, entre autres une preuve.

Lire la suite
Tunisie

Les soucis esthétiques vont de pair avec l’évolution du niveau et pouvoir d’achat. Ce n’est pour autre chose que le plus gros des demandes en matière de chirurgie esthétique émane de pays grandement industrialisés comme les USA, le Canada, la France, l’Angleterre…

Lire la suite
Guelma : Vestige archéologique en pé

En visitant  Guelma, le voyageur de passage est conquis par l’ambiance qui règne au centre ville, l’activité commerciale  fébrile, l’animation  de ses rues et ruelles et le nombre  de ses  jardins  publics, car, n’a-t-elle  pas  été  classée  il y a quelques années  déjà  comme  ‘La ville la plus propre, et la plus éclairée d’Algérie’ ?

Lire la suite
Mabrouka Khirani,

En ce 31 Mars, nos pensées et celles des gens du tourisme saharien, les pensées de ceux et celles qui l’ont connu, vont vers Feu el hadj Mohamed  Khirani. Un homme d’exception. Un des précurseurs du tourisme saharien et un acteur d’envergure qu’il était dans les recherches et les découverts du patrimoine historique et culturel du grand sud algérien. Il a consacré sa vie au tourisme. Que di-je ? Il l’a  sacrifié pour le tourisme. Le désert n’avait pas de secret pour lui. Pierre par pierre, dune par dune, il a appris à les connaitre, à les découvrir, à les aimer et à les faire aimer. Il a appris à respecter chaque élément de la nature avec laquelle l’affrontement et l’harmonie se côtoyaient et se succédaient.

Lire la suite
El Hadj Khirani

Un beau jour, j’avais décidé de savoir plus sur le désert algérien. Ma carrière professionnelle de responsable des télécommunications aidant, je me suis totalement plongé dans cet univers nouveau pour moi. Mais comment réussir à raconter, sans rien oublier, cet univers dans l’univers qu’est le désert.

Lire la suite
Le développement touristique grâce à l’é

Aujourd’hui dans le monde, le sport est vu d’un œil différent. Le « jeu » sportif  devient un  «enjeu » économique. Les sportifs eux-mêmes ; le staff ; le public ; le lieu… ne représentent ainsi que des éléments d’un seul mécanisme de création de valeur.
Et surtout, on prend conscience de l’importance des services indirects et induits, qui représentent un marché économique très rentable également.
Ce changement de perspective a fortement encouragé l’organisation d’évènements sportifs, d’ampleurs et de dimensions différentes,  et à rayonnement plus ou moins large: Coupes du monde,  Jeux olympiques, Marathons, Tours cyclistes, Rallyes, etc. 
Quelle est donc la pertinence de ce mécanisme dans la création de la valeur touristique dans un territoire ?   Quelles sont les retombées socio-économiques engendrées ? Quelles sont les opportunités pour l’Algérie ?

Lire la suite
Tourisme participatif Qui so

Ils sont une cinquantaine de réseaux de Greeters, implantés dans trente pays à travers les cinq continents. Ils ont révolutionné les méthodes des visites touristiques, par une démarche collaborative qui vise l’immersion touristique des visiteurs. De par leur volontarisme, on peut les qualifier de bienfaiteurs du tourisme.
Qui sont-ils ?

Lire la suite
‘’L’Algeria Boat Show 2014’’ d’El-Djemi

La  4éme édition du Salon International des Equipements et Services pour  la Plaisance  et  le Nautisme ‘ aura  pris  ses  quartiers’  sur l’esplanade du Port  ‘El-Djemila’ (ex La Madrague) à  Alger du 04 au 10 Mai .

Lire la suite
Carnet de voyage Destination BISKRA

C’est en ce début du printemps de 2014, que l’ONAT à organisé des séjours touristiques, durant les vacances scolaires du printemps, pour faire découvrir aux familles algériennes, les diverses facettes touristiques du pays, le riche patrimoine culturel, cultuel, archéologique ainsi que l’artisanat que recèle les territoires touristiques de la destination Algérie.
En effet le présent carnet de voyage raconte les moments forts et inoubliables vécues par les familles algériennes durant le séjour touristique afin de  découvrir l’une des régions phares du pole touristique oasien à savoir BISKRA , encadrées  par les professionnels de l’ONAT à savoir les chargés de la cellule de communication, le chef d’Agence de Biskra ainsi que par l’auguste guide touristique Mr. Abdelhamid SKIRI et ce dans l’objectif de leur fournir un produit de qualité et à être à l’écoute de leurs exigences.

Lire la suite
Constantine La Journée Nationale du

Cette journée du 25 Juin 2014,  commémorée  chaque année en Algérie, a pour but essentiel de promouvoir le tourisme dans notre pays. C’est aussi  l’occasion à travers l’ensemble des Wilayas d’établir un bilan moral, d’inaugurer  de nouveaux équipements rattachés au secteur touristique ou hôtelier, et surtout de poser d’autres jalons du développement  touristique  National.  

Lire la suite
Abdelmallek BAICHE, Consultant auprès du

Abdelmallek Baïche est venu tout jeune au tourisme. Il intégra le Touring Club d’Algérie au début des années 80. Il était encadré par les Hadj Abdedaim, Sadek  Zerrouk et autre Athmane Sahnoun.

Il entra très vite dans le domaine, embarqué qu’il était dans l’essence même de l’activité touristique, les croisières, les voyages et ce qui était considéré comme l’âme d’un Touring Club, à savoir les activités associatives. Il s’avéra bon élève puisque il apprit très vite et devint l’un des cadres les plus actifs. Au début des années 90, il part en France où il poursuit son activité tout en suivant des études supérieures.

Aujourd’hui, il est consultant écouté et respecté du Groupe international CARLSON REZIDOR, 10ème groupe mondial et 4ème en Europe.

 

Il a bien voulu nous parler de son travail, de son amour qu’est l’Algérie, de ses ambitions e de celles du Groupe pour lequel il travaille.

Lire la suite
«Tourisme Magazine» a 8 ans

«Tourisme Magazine» est à sa huitième année. Que de chemins parcourus depuis ce mois de juin 2006, date à laquelle nous avons décidé l’édition d’une publication consacrée au tourisme.

 

Lire la suite
TOURISME SAHARIEN

Deux établissements haut de gamme viennent d’enrichir le parc hôtelier saharien algérien. Il s’agit de l’hôtel Gourara de Timimoune et l’hôtel Saoura de Taghit. Le mérite en revient à la chaine El Djazaïr et à son équipe dirigeante.

Lire la suite
Le tourisme culturel et la culture tour

Il est de notoriété presque agaçante, mais toutefois bien établie, que l’Algérie dispose d’atouts culturels inestimables. Aussi loin que nous regarderons au travers des strates de son histoire millénaire, nous apercevrons des fragments de culture ancienne, plurielle, diverse puisée dans l’histoire des berbères, de l’empire romain, de la civilisation ottomane, arabo- musulmane et de la culture française.

Lire la suite
Saison estivale De quel tourisme parle-t

Les efforts de l’Etat dans le cadre de l’équipement des plages et de la réglementation de leur exploitation butent sur les ambitions démesurées de «la commercialisation» de la paix sociale. Celle-ci trouve son fondement dans la prolifération des parcelles informelles longeant les cotes de Skikda.

Lire la suite
BEJAIA, «LA PERLE DE L’AFRIQUE DU

Peut-on aborder la ville de Bejaia et sa région sans évoquer son histoire ? En fait c’est une compilation de passages de grandes civilisations, d’évènements majeurs  et de personnages illustres qui auront marqués l’antique  ‘Saldae’  devenue entretemps ‘’En Naciria’’ ‘’N’gbayet’’ (en berbère), Bougie  et enfin  Bejaia.

Lire la suite
Saison estivale à Skikda Prés de 4 milli

La saison estivale à Skikda s’est caractérisée par une ambiance à ne pas oublier de sitôt. L’abondance des plages privées, réglementées et informelles, lui a donné un cachet lucratif pour ceux qui ont eu le privilège de les exploiter. Musique tonitruante, circulation étouffante, gestion anarchique et informelle des espaces publics, constatation unanime de manque d’infrastructures hôtelières et structures d’hébergement, sont parmi les faits saillants de la saison estivale 2014.

Lire la suite
Journée mondiale du tourisme Les attente

Tourisme et développement communautaire est le générique sous lequel  a été célébré, cette année, la journée mondiale du tourisme qui a coïncidé avec la date du 27 septembre. Une étape que la communauté internationale et les peuples de la région d’Afrique et du moyen orient, dont fait partie l’Algérie,  observent dans une conjoncture des plus difficiles à cause, certes, de la conjoncture sécuritaire mais, aussi, à cause des défis d’ordre économique, culturel et écologique que l’industrie touristique, en particulier, et l’économie mondiale sont appelées à relever.

Lire la suite
L’Algérie Une destination au cœur… de l

Décidément, pas de chance ! Le hasard n’est pas encore du coté du tourisme algérien qui, au moment ou il tente de réintégrer l’IFTM pour se relancer, se fait plutôt interpeller sur un drame qui s’est joué au même moment sur l’un des plus célèbres sites montagnards de l’Atlas : Le Djurdjura. Et dire qu’un mal n’arrive pas seul. Non seulement la nouvelle s’est répandue à la vitesse de l’éclair, mais, en un instant de grande panique, l’effroi menace d’emporter avec lui, en même temps, tous les efforts engagés pour remettre le tourisme algérien au cœur de la sphère professionnelle de l’IFTM (International French Tourism Market). En cette dernière semaine de septembre 2014, l’occasion de renouer avec les professionnels et les décideurs du tourisme méditerranéen et international était des plus belles, mais la surprise l’était encore plus. Le stand algérien, vers qui tous les regards se sont tournés, est devenu brusquement l’attraction de tout le salon, non pas pour inclure l’Algérie dans les nouveaux catalogues des prochains départs hivernaux vers le Sud, pas non plus pour aborder les perspectives des balades sur les hauteurs des grands massifs nationaux, mais plutôt pour s’interroger sur la calamité du nouveau drame qui se joue on live, pendant plusieurs jours, comme un feuilleton, sur les hauteurs de Lalla Khedidja.

 Les sollicitations sont nombreuses ; la fête est gâchée, la joie cède la place à l’ignominie et tout le monde est perplexe devant cette réalité qui s’est invitée au dernier moment, balayant tout espoir de reprise, ne serait-ce que provisoirement, ou de perspective d’ouverture dans l’immédiat.

Lire la suite
L’AMFORHT, association mondiale pour la

Il  s’était  déroulé   sous le thème «Mettre la responsabilité sociale au cœur du tourisme. Ensemble soyons les acteurs de la construction du tourisme et de l’hôtellerie de demain par une approche éducative, opérationnelle, innovante, et interactive dans le respect du développement durable et des valeurs humanistes»

Lire la suite
L’AMFORHT UNE VERITABLE AMPHORE

L’AMFORHT, une véritable amphore pleine de personnes ressources créatives et très riche  en histoire  dans le domaine de la transmission du savoir hôtelier et touristique

Lire la suite
Abderrahmane BELGAT, Expert consultant i

Abderrahmane BELGAT, une longue  expérience d’une richesse exceptionnelle, un homme de partage  et de principes, qui tutoie l’hôtellerie mondiale !

Lire la suite
François Philippe Président de l’associa

Philippe François est une personnalité internationale du tourisme. A la tête de l’association mondiale pour la formation hôtelière et touristique, AMFORHT, crée il y a 45 ans par l’OMT,  il est président de FTC, un groupe de sociétés de conseil dans le tourisme et référence en matière de développement durable et responsable.

Lire la suite
Office de Tourisme de Aïn Témouchent Ver

Le complexe culturel islamique d\'Aïn Témouchent a eu, ce lundi 13 octobre 2014, pour théâtre le lancement officiel des activités de l\'office du tourisme d\'Aïn Témouchent, nouvellement agréé que préside Kamel El-Mererbi.

Lire la suite
Constantine Le Pont Salah Bey et le «Mé

Le  nouveau  Pont ‘Salah Bey’ (8éme Pont de la ville de Constantine) a été  édifié  pour  alléger  la  circulation routière  au Centre ville ou sont concentrées  la  Médina, le ‘noyau  urbain  colonial’, la majorité des équipements publics  et  prés de 75% des commerces, avec en plus  le  ‘souci  majeur’ de  ne  point  altérer  la perspective  de  l’autre  pont  emblématique  de ‘Sidi- Rached’  tout  proche !

Lire la suite
la 18ème edition du forum mondial de l’a

Le lieu de l\'èvenement fut le luxueux hotel Savoia Regency specialise dans les congres et seminaires dont les tarifs des chambres variaient de 500 à  800 euros, la nuitée. Les membres de l\'AMFORHT, clients de marque de la profession, eurent à payer 100 euros la chambre.

Lire la suite
L’hôtel Djurdjura de la station climatiq

Saccagé et incendié par les groupes terroristes en 1994, l’hôtel Djurdjura, situé au cœur de Tikjda, une station climatique de près de 1500 mètres d’altitude, dans le versant sud du massif de Djurdjura, à une trentaine de kilomètres au nord de la commune d’El Esnam (Wilaya De Bouira), a repris du service.

Lire la suite
Sofiane GHORBEL

Sofiane Ghorbel est un algérien, diplômé de l’Ecole hôtelière de Lausanne et résident à Genève. Il commencera par une dizaine d’années dans l’exploitation hôtelière avant de passer, Directeur associé Afrique et Moyen Orient, pendant cinq ans au sein du Cabinet suisse de conseil en investissement hôtelier «CFB network AG», dont le rôle est d’accompagner les investisseurs touristiques dans leurs projets à travers une panoplie de mandats, allant des études, de la recherche d’investisseurs, de la recherche d’operateurs et négociation de contrats, de la gestion de projets, de la phase pré-ouverture, à l’exploitation, à la gestion d’actifs et pouvant concerner des opérations de fusion-acquisitions.

 

Il a bien voulu répondre à nos questions.

Lire la suite
Les thermalies, Le bien être à l’honneu

Les Thermalies, le salon dédié au thermalisme et au traitement à base de l’eau, s’est déroulé du 22 au 25 janvier 2015, au Carrousel du Louvre, un cadre prestigieux pour une activité touristique aussi ancienne que tendance. Cette année, l’accent est mis sur les nouveautés et les nouvelles tendances du moment. L’objectif est de répondre à la demande croissante de la clientèle tout en l’orientant vers les dernières créations et des produits adaptés très ciblés mis sur le marché par des acteurs à la pointe de l’innovation en la matière.

Lire la suite
Festival du barrage de la wilaya de Skik

La promotion du tourisme vert est à ses premiers balbutiements. Le Festival du barrage de la wilaya de Skikda s’inscrit dans cette optique. En date du 6 juin, la Direction de la jeunesse et des sports de la wilaya de Skikda en a organisé, au niveau du barrage de Zit-Emba, dans la commune de Bekkouche Lakhdar, à une cinquantaine de kilomètres du chef-lieu de wilaya, la première édition à l’échelle de Skikda et la troisième à l’échelle nationale, après ceux de Mila et de Tipas. Une véritable fiesta est le qualificatif par lequel on peut affubler ce festival, cadre d’échanges entre sportifs des disciplines maritimes et subaquatiques et tremplin inespéré pour promouvoir « la destination barrage », ingrédient à même d’essorer le tourisme vert ou le tourisme de la découverte dans cette commune frontalière avec la wilaya de Guelma et carrefour entre celle-ci, Skikda et Annaba.

Lire la suite
Préparatifs de la saison estivale 2015 P

Comme tous les ans à la même période, les préparatifs de la saison estivale (ouverture officielle au 1er Juin) se sont assez bien déroulés sur l’ensemble de la cote Algérienne : Campagnes de nettoiement des abords de plages par les services communaux,  parfois relayés par les bénévoles et les membres d’associations à vocation écologique. 

Lire la suite
Fernand Pouillon, Un grand architecte

Une carrière active et mouvementée :

Il est né le 14 mai 1912 à Cancon dans le Lot-et Garonne (France), ou son   père est entrepreneur ; après des études d’architecture et à 22 ans à peine, il construit des immeubles de 30 et 40 logements dans la région d’Aix en Provence et de Marseille, ou plus tard, il enseignera en parallèle à ses fonctions.

Lire la suite
Saison estivale à Jijel 100 millions de

La wilaya de Jijel a consacré 100 millions de DA pour l’aménagement et l’équipement des plages, soit une hausse par rapport à la saison précédente ou on a réservé 80 millions de DA. Pour sa part, le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales a dégagé une enveloppe financière de l’ordre de 60  millions de DA, destinée exclusivement à l’acquisition de miradors, de bouées de balisages, des cabines combinées, des chalets pour les gardes-côtes et des cabines sahariennes.

Lire la suite
Saison estivale à Skikda Le plan qualité

Faire réussir la saison estivale 2015. Tel est le mot d’ordre qui émane de la batterie des orientations distillées par les cadres de la direction du tourisme et de l’artisanat de la wilaya de Skikda. Deux jours durant, celle-ci a invité les intervenants du secteur à une conférence-débat, qui s’est tenue à l’hôtel Es-Salem.

Lire la suite
Constantine Une Capitale régionale rénov

Après Alger en 2007, c’est la ville de Constantine qui devient  Capitale de la culture Arabe en 2015  telle que désignée par l’Organisation Arabe pour l’Education, la Culture et les Sciences (ALECSO) et dont le siège est à Tunis. Les raisons de ce choix relèvent de l’histoire millénaire de cette Cité ou de nombreux vestiges préhistoriques découverts et exposés au ‘Musée National Cirta’ attestent de la présence humaine et qui aura vu le passage de nombreuses  civilisations sur un  site naturel exceptionnel. L’antique Cirta fut au 3ème Siècle avant l’ère Chrétienne la Capitale de La Numidie (englobant une grande partie de l’Afrique du Nord actuelle) sous le règne de Massinissa. Beaucoup plus tard après les  conquêtes Romaines, Arabo-musulmanes, Turques puis la colonisation Française elle devient un pole de rayonnement cultuel, culturel et économique pour tout l’Est Algérien.

Lire la suite
LA TUNISIE, FIDELE AU RENDEZ-VOUS

Pas moins de 85 personnes constituent la délégation tunisienne, encadrée par l’Office Nationale du Tourisme Tunisien (ONTT), pour participer à la 16ème édition du Salon International du Tourisme et des Voyages.

Lire la suite
SITEV 2015, Cap sur l’investissement

La 16ème édition du Salon International du tourisme et des Voyages a ouvert ses portes en ce 14 Mai passé sous le thème de «L’investissement dans le tourisme est un placement sûr».

Lire la suite
Forum sur l’investissement Le développem

La branche maghrébine du réseau mondial des anciens de l’ «Ecole hôtelière de Lausanne» a organisé le 9 juin passé sa 1er édition du Forum Algérien consacré à l\'Investissement hôtelier et touristique et de Bien-être (FAITH) sous le patronage de Monsieur Le Ministre de l’Aménagement du territoire, du Tourisme et de l’Artisanat

Lire la suite
Virée dans la commune de Chréa, à Collo

Le paradis est difficilement accessible, même quand il est sur terre. Le cas de la plage de Tamanart, à plus de 100 kilomètres à l’ouest de Skikda, en est l’indicateur le plus édifiant. L’équipe de Thalassa a omis de l’inscrire sur son agenda du travail, traduit récemment par l’émission regardée par 2.63 millions de téléspectateurs, lors de sa diffusion le 3 avril 2015 sur France3. Sinon l’audimat aurait été plus important. Et l’émerveillement par la beauté de la cote algérienne encore .

Lire la suite
SKIKDA ‘Stora’ et la ‘Grande Plage’ ou

Le Port de Stora :

A l’Ouest  de Skikda, c’est vers l’antique Comptoir Phénicien (‘Astore’) devenu ‘Stora’, et port de pèche durant l’époque coloniale Française, que se concentre l’essentiel  de ‘l’animation touristique’ ; 

Lire la suite
Saison estivale à Skikda ‘LES PROTECTEUR

C’est en feuilletant un prospectus de L’ONT (Office National du Tourisme) intitulé ‘’Les protecteurs de la mer’’, qu’est venue l’idée d’évoquer des plages d’Algérie qui portent le nom de ‘Saints patrons’ ou hommes sages et pieux communément appelés ‘El Aoulyas Essalihines’. 

Lire la suite
El Hachemi Daou, Président de «Plumes To

Le 13 Mai dernier, l’Algérie a accueilli un nouvel arrivant dans la scène touristique nationale. Il s’agit de l’Association Nationale des Médias Spécialisés dans le Tourisme « Plumes Touristique ». Cette initiative lancée par une quarantaine de journalistes Algériens, tous médias confondus,se veut comme une entité citoyenne et médiatique active qui aspire à lever le voile sur les richesses encore méconnues de l’Algérie touristique et lancer les bases d’un journalisme spécialisé de qualité pour mieux servir le tourisme national. El HachemiDaou, son président nous en parle dans cette interview.

Lire la suite
ENST El-Aurassi L’Association nationale

Qu’est-ce que le Schéma directeur de l’aménagement touristique (SDAT)? A qui il est en vérité destiné? Qu’est-ce que le Plan qualité du tourisme? Qui est habilité à contrôler sa mise en exécution?

Lire la suite
Des médias aux médi-acteurs Le tourisme

L’Association Nationale des Médias Spécialisés dans le Tourisme «Plumes Touristiques» est née. Une bonne nouvelle pour le secteur touristique qui se voit doté d’un nouvel acteur pleinement engagé dans la valorisationdes potentialités touristiques du pays, la communication autour des questions liées au développement touristique avec les opérateurs et la sensibilisation des citoyens quant à la préservation du patrimoine culturel et historique et de l’environnement.

Lire la suite
Le Tourisme du silence en Tunisie

Le tourisme saharien, est une activité en plain expansion que les pays nord africains ont intérêt à développer afin de tirer leur épingle du jeu, surtout que cette forme de tourisme n’est pas concurrencée par les autres pays méditerranéens tel que la Grèce, l’Espagne ou encore la Turquie, chose qui a stimulé la prise de conscience, à des degrés et à des périodes différents, de la part de ces pays du formidable gisement naturel et culturel que constituent leurs régions désertiques.

Lire la suite
L’évènementiel Vecteur indispensable du

Si le tourisme procure au voyageur le dépaysement et la détente, les loisirs constituent également un moyen de mieux apprécier son séjour.

Lire la suite
IFTM TOP RESA PARIS 2015 LE TOURISME, DE

Top Resa, le salon professionnel du tourisme qui s’est déroulé à Paris, du 29 septembre au 2 octobre derniers, a été l’occasion de faire le point sur les dernières évolutions touristiques et préparer les perspectives d’une probable reprise favorable pour toutes les destinations.

Lire la suite
Le tourisme des petits métiers, Le tourisme..

L’essor du tourisme est-il uniquement lié au nombre de lits à occuper ? Évidemment non. La réponse fait l’unanimité aussi bien dans le milieu des initiés que dans le monde des profanes. C’est bien beau de penser aux nuitées des touristes, mais avant de dormir sous leurs lauriers, ceux-ci doivent emprunter bien des écueils, qui, toutes, s’intègrent, proportionnellement, dans la perspective de réussir le pari de booster le secteur. 

Lire la suite
Développement du tourisme

Le développement du tourisme en Algérie est plus que nécessaire aujourd’hui. Le Gouvernement l’a bien compris car la crise économique qui frappe le pays suite à la chute des cours du pétrole a poussé à réfléchir sur d’autres solutions pour faire face à cette situation. La majorité des pays de la méditerranée qui n’ont pas de production de pétrole ont fait du secteur du tourisme le premier vecteur de croissance économique. En Algérie, les choses avancent dans ce sens mais lentement selon les professionnels. 

Lire la suite
Impact des actes Terroristes

L’impact des actes terroristes qui frappent la majorité des pays connus pour attirer le plus de touristes dans le monde est de plus en plus inquiétant. D’abord l’Egypte ensuite la Tunisie, et voilà que la France subit le même sort. Ces pays, connus par le flux important des touristes qui fréquentent les lieux chaque année, souffrent de ce phénomène.

Lire la suite
Assises nationales sur l'aménagement du

Un Observatoire national de l'aménagement du territoire sera bientôt crééqui sera placé sous l'autorité du président de la République ou du Premier ministre. C’est ce qui ressort d’important des Assises nationales sur l'aménagement du territoire, tenues l les 14 et 15 décembre 2015 à Alger. Cet observatoire sera accompagné par une banque d'informations devant permettre une meilleure adaptation ainsi qu'une évaluation objective de ce qui serait réalisé.

Lire la suite
Abdelhak Lamiri, expert en économie à "T

L'impact psychologique d'un attentat dans un pays sur la peur des touristes et sur sa fréquentation est sans commune mesure avec le risque statistique réel pour les visiteurs (certainement très inférieur au péril de noyade, d'accident de voiture ou de maladie exotique mortelle) et que tout est affaire de perception médiatique et psychologique. Que le terrorisme représente un défi majeur pour le tourisme et qu'il ait des conséquences en chaîne sur une des premières activités économiques de la planète est évident. C’est sur le sujet que tente de répondre l’expert en économie, Abdelhak Lamiri, dans cet entretien, sur certaines questions qui sont également liées au secteur du tourisme en Algérie. Pour lui, il est normal que la recrudescence des activités terroristes aille se répercuter gravement sur l’industrie touristique.  Pour le cas de l’Algérie, MLamiri estime que le pays souffre d’un problème d’image qu’il n’arrive pas à gérer. L’Algérie est perçue, selon lui, à tort comme un pays disposant de peu de potentialités touristiques et de services dans ce domaine pitoyable, ajoutant que le pays dispose d’atouts incroyables pouvant à long terme le positionner parmi les 20 pays qui disposent des meilleures offres touristiques.

Lire la suite
Fêtes de fin d'année Le tourisme sahari

Que ce soit dans leurs maisons, en famille, avec leurs amis, en voyage dans les régions sud, ou en Tunisie, les Algériens célèbrent, chacun à sa manière,  la fête de fin d’année. Les sites des agences de voyages se bousculent  pour présenter leurs produits et attirer plus de clients vers des voyages organisés.  

Lire la suite
Le Caïd de la chaine El Djazair célébre le nouvel an , un réveillon magique "la cité du Bonheur"

Depuis quelques années, certaines destinations algériennes connaissent un essor considérable en matière d’affluence touristique durant les fêtes de fin d’année. En tête de liste, le Sud algérien avec Timimoune, Ghardaïa, Djanet, Taghit, Béni-Abbès et Tamanrasset. Toutefois, en raison du déficit en matière d’établissements d’accueil, ces régions connaissent une saturation rapide en cette période, contraignant les touristes algériens en quête de célébration «domestique» à rechercher d’autres lieux où passer, en famille, le Réveillon. Parmi ces destinations alternatives, Boussâada se distingue du lot de par sa proximité de la capitale, sa position géographique située entre le «Tell» et le Sahara, mais surtout par le fait qu’elle possède deux joyaux hôteliers de la chaîne «El Djazaïr»: le «Kerdada» et le «Caïd».

Lire la suite
TOURISME ET FÊTES TRADITIONNELLES LA FÊTE, L'AUTRE DESTINATION TOURISTIQUE

Les fêtes sont depuis toujours un moment à part, voire exceptionnel, dans la vie. Par  attachement au passé ou par nostalgie à une certaine représentation d’antan, elles rythment l’évolution de la société et ponctuent même les différentes saisons. Elles subissent régulièrement une réactualisation et une mise au goût du jour, pour mieux coller à l’actualité ; parfois, au contraire, elles font l’objet d’un recadrage pour mieux se caler à leur conception originale.

Ce sont des manifestations qui, dans tous les cas, visent à enraciner encore plus la fête dans l’histoire et à lui donner une légitimité incontestable et durable. Mieux encore, c’est la recherche de l’authenticité  qui donne à la fête son caractère insolite. Cette dernière particularité ne peut toutefois être complète sans le caractère sacré que revêt la quasi-totalité des fêtes traditionnelles célébrées partout à travers le monde et dans toutes les civilisations.

Ce qui rend les fêtes traditionnelles aussi connues, c’est leur durabilité dans un monde où la modernité et la course vers les nouveautés est l’adage et le maître mot de nos sociétés contemporaines. C’est cette dualité entre passé et moderne qui fait que le traditionnel, qui est coutumier, confirmé, voire désuet, se trouve régulièrement à l’origine d’une inspiration nouvelle. C’est ainsi qu’il est souvent remis au goût du jour pour unifier, remémorer ou rassembler, selon les cas, les masses pour vivre des moments festifs considérés comme uniques. L’importance de ce rassemblement, caractéristique fondamentale par excellence de la fête, dépend de son attractivité et de l’intérêt qu’elle incarne. Toute fête n’est pas forcément touristique et tout touriste n’est pas nécessairement noceur ou consommateur de fête. Mais, on peut être l’un et l’autre à la fois, à un moment donné, quand la fête fait partie ou devient intégralement la destination finale des touristes, comme c’est le cas, par exemple, des traditionnels marchés de Noël en Europe ou du célèbre festival de Venise. Dans ce dernier cas, le touriste est à la fois acteur quand il se déguise avec le costume local et le masque vénitien, par exemple, et spectateur (consommateur) de cette même manifestation. Par ailleurs, le carnaval est considéré comme l’expression populaire par excellence du défoulement à l’égard des règles et de l’ordre établi. Il symbolise ainsi l’un des fondements du concept de la fête.

Dans les civilisations anciennes, les fêtes étaient très abondantes, comme à l’époque grecque et romaine. Des fêtes privées (naissances, mariages, anniversaires) rejoignent des fêtes publiques, comme les Saturnales, et les célébrations sacrificielles héritées des temps lointains des traditions païennes. Parfois, elles durent plusieurs jours ou même des semaines, voire des mois.

Si la fête est communément définie comme une solennité religieuse ou civile, en commémoration d’un fait important, réjouissance organisée par un particulier ou une collectivité, faire la fête, au sens de se divertir en buvant, en mangeant, en dansant, assister aux spectacles ou en écoutant de la musique, est devenue le rituel le plus répandu. Dans la société contemporaine, il y a une certaine appropriation des fêtes plus autonomes, individuelles et même aléatoires. Souvent, elles ne sont que de quelques heures, comme extraites de leur temps, à l’instar de la fameuse fête de la musique, devenue en très peu de temps l’une des plus diffusée au monde. Cette dernière, inspirée des saturnales qui se déroulaient durant le solstice d’hiver, est l’une des rares fêtes initiées justement pour célébrer ce pourquoi elle a vu le jour, durant le solstice d’été chaque 21 juin.

Alors que les fêtes se désacralisent et se globalisent, en abolissant les frontières et en s’ouvrant au plus grand nombre, leur temporalité subit de profondes mutations à l’instar de la société d’aujourd’hui, rapide et très changeante. En effet, la philosophie du temps présent, qui se préoccupe surtout du bien être immédiat, trouve dans les fêtes une échappatoire des obligations et des méfaits de la société urbaine et ses océans d’information qu’elle n’arrive plus à digérer. Aussi, le repère est moins visible entre la fête et le quotidien. Mieux encore, elle imprègne progressivement la vie de tous les jours et s’inscrit ainsi dans l’existence en tant que moments privilégiés. La fête se confond alors avec les loisirs dans le temps court ; elle se confond également et davantage avec la notion de tourisme, pour le temps long, quand elle est intégrée aux vacances ou devient elle-même la principale, sinon l’unique  destination touristique.

La fête, terme générique pouvant inclure diverses  connotations, demeure globalement une attraction touristique majeure. Ses multiples manifestations visent à la faire perdurer en attirant de plus en plus de visiteurs. L’accent est mis sur l’aspect traditionnel mais également sur l’originalité de l’évènement. L’imaginaire se confond avec le rituel et le sacré pour offrir des moments de grandes émotions.

Les fêtes traditionnelles ont une grande capacité à se renouveler et à confirmer leur fréquentation. Aujourd’hui, l’impact économique et commercial est aussi, voire plus, important que l’aspect historique ou commémoratif de la fête elle-même. Les fêtes (notamment les  festivals) estivales, par exemple, sont très liées au tourisme et sont indissociables du calendrier touristique.

 

Dans le monde, les fêtes traditionnelles sont très importantes et jouent un rôle très important dans la société. En Asie, comme en Amérique Latine et en Afrique, ces fêtes sont sacrées, très spirituelles et rythment le quotidien des individus. En Inde ou en Chine, elles sont parfois séculaires, très anciennes et très exigeantes. La fête des lanternes, du nouvel an chinois ou vietnamien, la fête Divali en inde, l’Odalan à Bali sont des événements majeurs très appréciés. Certaines de ces fêtes sont même exportées, comme la Puerto Rican Day Parade à New York, qui se déroule chaque deuxième dimanche de juin, la saison la plus propice aux fêtes et aux distractions. Cette parade attire beaucoup de touristes (plus de deux millions de spectateurs), y compris du pays d’origine.      

Lire la suite
Tourisme moderne De nouvelles destinations se dessinent

Au fil des années, le tourisme a connu un essor continu et s’est diversifié de plus en plus, au point de devenir un des secteurs économiques à la croissance la plus rapide du monde. Le tourisme est même devenu une activité économique de masse et de première importance.

Lire la suite
ductour de La Chaine El-Djazair

Ce voyage dans le Sud Ouest Algérien a été organisé du 19  au 23 mars 2016 sous forme d’un ‘Eductour’ par La Chaine ‘EL- DJAZAIR’ (Hotels & Resorts) au bénéfice de la presse, dont « tourisme magazine », et des agences de tourisme et de voyages, soit un groupe de quarante personnes accompagnées par des cadres de la Direction Générale de la Chaine. Cet ‘Eductours’ a concerné les régions de La Saoura (Wilaya de Béchar) et du Gourara (Wilaya d’Adrar), comme pour renouer avec les mémorables circuits touristiques Sahariens de l’ONAT qui ont faits les beaux jours du tourisme National et International Algérien des années 70 et 80’ comme aiment à le rappeler les nostalgiques de cette époque.

 A cette occasion, La Chaine El-Djazair aura déroulé le tapis rouge à ses invités  en ne lésinant pas sur les moyens pour leur rendre ce séjour des plus agréables, mais aussi pour promouvoir deux hôtels rénovés de sa Chaine : ‘L’Hôtel Saoura’ à Taghit et ‘l’Hotel Gourara’ à Timimoun.

Le programme de l’Eductours a englobé cinq  journées ponctuées par les visites des deux hôtels et de plusieurs excursions guidées de sites naturels parmi les plus remarquables, et qui font toute la réputation de cette région d’Algérie. Enfin ce voyage ‘raconté’ en 5 jours n’aura jamais la prétention de rendre fidèlement toutes les péripéties heureuses vécues et ressenties par ce groupe à travers ses déplacements, les amitiés qui se sont nouées, l’accueil chaleureux des hôteliers et des populations locales, et des paysages grandioses du Grand Erg Occidental Algérien... mais un modeste témoignage pour dire que notre pays recèle des richesses touristiques extraordinaires pour peu qu’il faille les valoriser, comme ce fut le cas pour la rénovation des hôtels sahariens précités (les 2  autres hôtels classés de La Chaine se trouvant à Boussaâda : ‘Kerdada’3* et ‘Le Caid’4*).                                                                                           Un pari apparemment gagné au vu des investissements consentis pour mettre ces infrastructures aux normes de confort moderne et donc de classements internationaux. Notons également que cette période de l’année est propice au tourisme et que cette région accueille de nombreux visiteurs venus de toutes les contrées d’Algérie.

Quant à notre circuit, il alliera séjours dans les deux hôtels de la chainen El Djazaïr, à savoir l’hôtel « Saoura » de Taghit et l’hôtel « Gourara » de Timimoune..

Lire la suite
Ecotourisme Un concept : développer en Algérie

Le développement du concept de l’écotourisme figure dans la majorité des stratégies économiques dans le monde. Si le terme "écotourisme" fait son apparition dans les années 1970, sa définition est plus récente. Dans la mouvance du développement durable, l’écotourisme est défini en 1992 par la Société internationale d’écotourisme comme "une forme de voyage responsable dans les espaces naturels qui contribue à la protection de l’environnement et au bien-être des populations locales."

Lire la suite
Les Ksour du Sahara un héritage en voie de disparition

L’Algérie est essentiellement constituée de désert. 84% de la superficie du pays n’est qu’un vaste drap de sable doré nommé le Sahara.  Néanmoins, détrompez-vous, le silence du vaste désert Algérien cache bien des choses, si durant vos redonnés sur 4x4 ou dos de chameau vous êtes réceptives aux histoires que nous racontent les différents vestiges des différents lieux du sud du pays c’est toute l’histoire de l’homme qui défilera devant vos yeux. 

Lire la suite
Tourisme et sécurité

Le Salon Mondial du tourisme de Paris c’est aussi des conférences et une multitude d’idées et de thème traitant tous du tourisme d’aujourd’hui et de demain, particulièrement à l’heure des nouvelles technologies et du monde virtuel. De l’univers des startups, avec leurs solutions innovantes, aux conférences consacrées aux acteurs du tourisme durable, aux blogueurs et blog-trotteurs avec l’espace Mon tour du monde ; des lanceurs d’idées nouvelles de voyages  aux stratégies à concevoir pour relancer l’activité touristique et faire face aux nouvelles crises, les sujets abordés sont multiples et très pertinents.

Lire la suite
Salon Mondial du tourisme, Paris 17-20 mars 2016 Tourisme en période de crise le voyage continue

Le Voyage continue…, c’est le constat que l’on peut globalement relever de cette 41ème édition du mondial du tourisme de Paris et qui résume l’ambiance générale qui l’a caractérisé. Dans le marasme ambiant et les multiples chocs récurrents, le tourisme se doit de poursuivre son éternelle progression vers des horizons porteurs d’espoirs et de positivisme dans un espace de plus en plus ouvert et mondialisé.

Lire la suite
La Grande poste Un joyau d'urbanisme au cœur d'Alger

«Tous les chemins mènent à Rome », que vous veniez des rampes Tafourah, qui permettent l’accès au centre-ville depuis le port d’Alger situé en contrebas ; de la rue Larbi Ben M’Hidi (anciennement rue d’Isly) au nord ; du boulevard Mohamed Khemisti (anciennement La Laferrière), à l’ouest ; ou bien arpentiez l’avenue Abdelkrim El Khettabi au sud, prolongement de la Rue Didouche Mourad (anciennement Rue Michelet), vos pas vous mèneront inexorablement vers la Grande Poste, principal repère touristique du centre-ville d’Alger.

Lire la suite
Idriss YALAOUI, Expert en management et accompagnement des entreprises "Il y a urgence de soutenir

Dans cet entretien, l’expert en management, connaisseur également du secteur du tourisme, nous livre ses impressions sur deux sujets aussi important l’un que l’autre concernant ce secteur névralgique.  D’abord, il donne une évaluation à sa manière du  développement du tourisme en Algérie  estimant que le flux touristique est insignifiant par rapport aux potentialités du pays en l’absence de stratégie de développement du secteur touristique qui  connait beaucoup de restructuration tantôt autonome, tantôt rattaché à d’autres  secteurs comme c’est le cas maintenant. Sur l’artisanat, MYalaoui considère qu’il y a urgence de soutenir les véritables artisans par des mises à niveau et des visites à l’étranger et leurs participations aux expositions et foires internationales. Pour lui, relier le département «Artisanat» avec d’autres départements sous prétexte qu’ils sont complémentaires est une mauvaise solution.

Lire la suite
L'hôtel El Djazair ex "Saint George"

L'hôtel El Djazair (anciennement Saint George) est un hôtel  prestigieux d'Alger. Classé 5 étoiles, c’est un endroit luxueux, situé au milieu d'un jardin botanique aux essences méditerranéennes rares, en plein centre d'Alger, qui fait de sa réputation un atout très convoité. En effet, le jardin botanique, d’une surface de 7 000 m2, soit 24% de la superficie totale de l'hôtel lui confère un microclimat particulier, jouissant d'un milieu doux en hiver et frais en été. Ce qui permet une acclimatation de plus de 350 espèces et variétés en voie de disparition, rares ou remarquables, originaires des cinq continents. Il est un des fleurons de notre patrimoine national. 

Lire la suite
Le dernier catalogue de Touring Voyages Algérie Une œuvre majeure

Le dernier catalogue de  Touring Voyages Algérie, la plus grande filiale du Touring Club d’Algérie, est une œuvre majeure.  Piloté par le  fougueux et passionné Djamal Ramdani, Directeur des Opérations Touristiques, ce catalogue aux normes esthétiques de niveau international, est consacré à l’incoming, le réceptif. Il propose, de façon exhaustive, toute l’offre touristique nationale  proposée par ce Tour opérateur qu’est le TVA. On y trouve tout. Les régions et les produits, des circuits classiques et des circuits inédits, de courts séjours et de longs séjours, par route, par avion…

Lire la suite
Tourisme et pauvreté Panacée et sociétés menacées

Le  tourisme est souvent considéré comme une source d’enrichissement, que ce soit pour les individus, les familles, les entreprises ou les pays. Il serait même un remède miracle à la pauvreté. Entre espoirs et vérités, quelles sont les attentes les plus justes?

Lire la suite
Voyages de noces, Une aubaine pour les agences de voyage

Le couple a toujours été le tabou du secteur touristique en Algérie. Cependant, du point de vue purement économique, les couples représentent un segment très important en termes de demande et de dépenses touristiques. Si important, que la plus grande part des agences de voyage n’hésite pas à proposer des produits exclusifs et adaptés à ce segment, en parti-culier les voyages de noces .  

Lire la suite
Lebbad Hacene, Directeur du Tourisme et de l'Artisanat de Constantine Le tourisme à Constanti

L’événement «Constantine, Capitale de la culture Arabe 2015», en dépit des doutes qu’il aura suscités de la part de certains à l’annonce du choix porté sur cette cité millénaire , devant d’autres villes concurrentes  dans le monde Arabe, fut pourtant à la hauteur des défis immenses à relever. Pour pallier au manque flagrant des infrastructures d’accueil (culturels et touristiques), un gigantesque chantier fut mis en branle pour doter la ville d’abord d’infrastructures de base: Tramway, ‘Pont Géant’ baptisé ‘Salah-Bey’, le ‘Parc de loisirs du Bardo’ etc.

A cela, il faudra ajouter de multiples projets d’équipements culturels et touristiques en cours de travaux ou en projet,  Au terme de cet événement d’envergure Internationale, quel en fut l’impact sur le plan touristique au niveau de la Cité? C’est le sujet d’un entretien qu’ a bien voulu nous accorder Mr Lebbad Hacène, Directeur  du  Tourisme  et  de  l’Artisanat  de  Constantine.

Lire la suite
Jalel BELHAJALI Sales Manager Thalasso & SPA Plus d'un million d'Algériens attendus en Tunisie

Le Sales Manager Thalasso & SPA de la chaine Thalassa Hôtels, plus de 25 ans d’expérience à son compte dans le domaine du tourisme, Mr BELHAJALI s’est spécialisé dans la gestion des marchés classiques, le développement des marchés de niches, Golf, M.I.C.E. ainsi que la Thalassothérapie. Cette dernière, il en fait son monde et sa passion. Grâce à ses connaissances approfondies et sa participation aux foires et salons de tourisme, en Allemagne, France, Angleterre, Suisse, Italie, Belgique, La Russie, Ukraine, Bella Russie, il a su mettre en avant les multiples atouts de la Tunisie dans ce domaine et réussie a bien diffuser les différents produits de la thalassothérapie. En 2002, ses efforts ont été couronnés par l’organisation du 1er Congrès mondial de la Thalassothérapie à Agadir dont il était un membre de comité organisateur. 

Dans cet entretien qu’il a bien voulu nous accorder, il aborde quelques questions liées à la situation du tourisme en Tunisie.

Lire la suite
Jijel Une ville touristique qui mérite plus d'attention

Des grottes majestueuses, des plages ensorcelantes, des îles, des îlots et d’autres sites enchanteurs et envoûtants, on les trouve bien sûr dans la ville de Jijel qui est  une ville touristique parmi les plus prisées en saison estivale. Jijel est surtout une ville touristique connue pour la beauté de ses paysages, des plages à coupée le souffle, des forêts et montagnes d'une rare splendeur.

Lire la suite
Rénovation des hôtels du Sud A quel prix ?

Nul ne peut nier que le tourisme saharien reste le seul et unique espoir pour l’instant dans le développement touristique en Algérie. Et nul ne doute que la prise en charge des infrastructures touristiques reste la meilleure solution pour attirer plus de touristes étrangers et pourquoi pas pour replacer le tourisme algérien dans la grille des destinations touristiques dans la zone Afrique et dans le monde. La rénovation et la réhabilitation des hôtels figure parmi les mesures prises par les pouvoirs publics dans ce sens, mais pour certains, cela dure plusieurs années. 

Lire la suite
Selon l'Organisation Mondiale du Tourisme Les dépenses mondiales des touristes en hausse en 2015

Les touristes ne sont pas aussi avares qu’on le croit ! C’est ce que vient de l’attester les statistiques communiquées par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) en révélant que les recettes générées par les dépenses des visiteurs internationaux (hébergement, repas et boissons, loisirs, achats et autres biens et services) se sont élevées à un total estimé à 1 232 milliards de dollars (1 110 milliards d’euros) en 2015, représentant une augmentation de l’ordre de 3,6 % (taux de changes et inflation pris en compte). Les arrivées de touristes internationaux (visiteurs qui passent la nuit) ont augmenté, quant à elles, de 4,4 % en 2015, pour atteindre un total de 1. 184 milliard d’arrivées.  

Lire la suite
Le jardin d'essai L'un des plus beaux jardins au monde

En ce début de saison estivale, rien n’est plus vivifiant et oxygénant qu’un îlot de verdure, poumon vert en plein cœur d’Alger. C’est ainsi que se présente le Jardin d’essai, situé dans le quartier du Hamma à Alger ; au pied du Musée National des Beaux-arts d’Alger, de la rue Mohamed Belouizdad à la rue Hassiba Ben Bouali, s’étendant sur une superfice de 58 hectares : 38 hectares de jardin et 20 hectares d’arboretum.

Lire la suite
Tourisme de masse Entre avantages et inconvénients

Plusieurs pays dans le monde s’appuient sur le tourisme comme une source de revenus et d’emplois. Beaucoup de régions comptent également sur ce secteur comme un moyen de faire connaitre leur patrimoine et leur culture. Les avantages du tourisme sont ainsi multiples et comme son accessibilité est facile aux pauvres, il est considéré comme étant un secteur de main-d’œuvre relativement important, formé traditionnellement par des petites et micro entreprises. Le tourisme, dans de nombreux pays moins développés et en développement, représente l’option de développement économique durable la plus fiable, et, pour certains de ces pays, la principale source d’épargne en devises étrangères. 

Lire la suite
Said Boukhelifa, expert en tourisme ,La formation touristique a été négligée?

Dans cet entretien, l’expert du tourisme Said Boukhelifa nous livre ses impressions sur l’importance de la formation dans le secteur du tourisme. Il considère cependant que ce volet a été négligé dans ce secteur et ce à tous les niveaux ajouté au grand retard et au déficit de personnel formé. Il relève comme l’une des raisons de ce retard, le manque d’établissements de formation que ce soit public ou privé. Comme solution, il faudrait, selon lui, que les pouvoirs publics pensent et lancent un programme de pédagogie touristique à introduire au niveau des cycles primaires et secondaires

Lire la suite
Abdelouahab Nouri, nouveau Ministre du Tourisme Dure, dure la mission

Le secteur du tourisme connait, encore une fois, un nouveau Ministre à sa tête. Il s’agit de Abdelouahab Nouri, qui passe de Ministre des Ressources en eau à l’Aménagement du territoire, du Tourisme et de l’Artisanat. Il succède ainsi à Amar Ghoul. Nouri Abdelouahab, a pris, le 12 juin, ses fonctions à la tête de ce département ministériel, et cela au lendemain du remaniement ministériel partiel opéré par le Président de la République.

Lire la suite
Bejaïa Un bijou, loin de tout

Fort de la Casbah, Yemma Gouraya, la corniche. Ce sont les mots qui reviennent sur la bouche de toute personne qui visite Bejaia. Béjaia c’est aussi  la place Guidon, cœur de l’ancienne ville, Cap Carbon, la Porté dorée (La Porte de la mer), le Fort Moussa (Le Fort Barral), la Citerne Romaine, le Mihrab de la Mosquée Ibn Toumert, le Cippe Romain (pierre funéraire) autant d'importants vestiges archéologiques qui témoignent de son histoire millénaire. 

Lire la suite
Le rôle primordial des cartes touristiques

Les relations entre les touristes et la structure d’encadrement nous mène directement à s’interroger sur la manière dont le voyage est organisé à travers un ensemble de moyens et de ressources. Le recours à un encadrement permet de répondre à un questionnement basique qui interpelle le visiteur confronté à l’orientation et à la découverte : comment cela fonctionne-t-il, quels sont les lieux intéressants, etc. ? C’est ici que le rôle des guides et des cartes des sites touristiques et culturels devient primordial. 

Lire la suite
Développement touristique La coopération entre les acteurs du secteur s'impose

Pour instaurer un développement durable, il importe d’intensifier la coopération entre les différents acteurs. C’est ce qu’on appelle le partenariat. Les partenariats – qu’ils soient intersectoriels, multisectoriels, entre économie privée et organisations non gouvernementales (ONG) ou autres encore – sont devenus presque omniprésents dans les économies des pays. En concluant des partenariats, les organismes de développement souhaitent améliorer leurs ressources financières et obtenir de nouveaux appuis pour réaliser des objectifs de développement. 

Lire la suite
Saison estivale Les hôtels peinent toujours a attirer les estivants

A chaque saison estivale, les hôtels organisent leur planning en fonction d’un programme spécial destiné à attirer plus de clients, puisque généralement, saison estivale rime avec tourisme. Les hôtels des côtes sont les plus souvent concernés.   

Lire la suite
Tourisme en Afrique Les revenus en recul de 33,2 milliards USD en 2015

Selon le dernier baromètre de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT) publié début mai, les revenus touristiques en Afrique ont reculé à 33,2 milliards de dollars en 2015 ; hors inflation et dépréciation, toutefois, les recettes du secteur en monnaie locale sont en légère hausse de +2,4 % sur le continent. 

Lire la suite
Développement du tourisme en Algérie L'importance du partenariat étranger mis en avant

La promotion du tourisme réceptif compte parmi les principaux objectifs des responsables du secteur en Algérie, en envisageant d’attirer de plus en plus de touristes étrangers. Mis à part la facilitation des démarches administratives, on peut citer le partenariat avec des acteurs de différents pays étrangers. D’ailleurs, récemment, les autorités algériennes ont conclu des partenariats avec plusieurs États, pour accueillir des groupes de touristes du Japon, de Chine, ou encore de pays d’Europe de l’est, d’Amérique latine et du Golfe.

Lire la suite
Camps de toile... L'autre option d'hébergement de vacances

Les années passent, les étés aussi, mais les structures d’accueil ou d’hébergement à grande échelle ou du moins capables de contenir l’afflux toujours croissant des estivants Nationaux sur notre bande côtière, demeurent nettement insuffisants. Pour pallier à cela, et en attendant d’autres aménagements, une initiative est venue   ‘relancer’ cette autre formule d’hébergement que constituaient les camps de toile ou camps de vacances, adoptée dans les années 70-80 par les œuvres sociales d’entreprises et  sociétés Nationales Algériennes au bénéfice de leurs travailleurs (et leurs familles). 

Lire la suite
Tourisme Les Magyars à l'assaut du marché algérien

L’intérêt de la Hongrie pour le marché touristique algérien est évident. L’ouverture d’une ligne aérienne entre Alger et Budapest, les deux capitales, devrait lui insuffler un imminent démarrage. L’audience accordée, dans la matinée de mercredi 13 juillet 2016, par le Ministre de l’Aménagement du territoire, du Tourisme et de l’Artisanat, Abdelouahab Nouri, à l’ambassadrice de la République de Hongrie en Algérie, Helga Katalin Pritz,

Lire la suite
Rencontre des cadres du tourisme La relance du tourisme: l'affaire de tous

Rien ne pourrait se faire si l’ensemble des acteurs du tourisme ne s’associent pas aux efforts des pouvoirs publics pour la relance du tourisme. Tel est en substance la réflexion de Abdelwahab Nouri, Ministre de l’Aménagement du Territoire, du Tourisme et de l’Artisanat à l’occasion de la rencontre des cadres du secteur du tourisme qui s’est tenue à Alger les 18 et 19 juillet derniers.

Lire la suite
Saison estivale 2016 largement mediatis

Vue sous le prisme des médias, la saison estivale 2016 est quelque peu «déroutante» par la profusion des évènements heureux ou malheureux qui se sont enchainés...

« Heureux » comme ces périodes de vacances et de congés attendus toute l’année, et pour les plus chanceux,  ces préparatifs de voyages, ces regroupements familiaux  en ville, à la campagne ou en bord de mer, ces joyeuses soirées musicales organisées çà et là, mais aussi ces longues (et bruyantes) processions nuptiales qui «bloquent» parfois la circulation et...l’atmosphère pesante d’une canicule exceptionnelle.                                                                                                                                           Ou, enfin la transmission des ‘’Jeux Olympiques de Rio 2016’’ offerte tel un intermède apaisant à tous les téléspectateurs du monde, pour rappeler que notre planète Terre est désormais un «grand village»!.. 

Lire la suite
L’accès au foncier touristique Quelles sont les règles applicables?

Ce ne sont pas les lois et règlement qui manquent en Algérie, mais c’est leur application qui fait défaut. Cette phrase, nous l’entendons partout et émane de tous. Le secteur du tourisme, à l’instar des autres secteurs, souffrent de cette situation c'est-à-dire de l’application des lois. Pour le foncier touristique, la loi stipule que le terrain d’assiette du projet peut être soit une propriété privé de l’investisseur soit appartenant au domaine privé de l’Etat, auquel il est concédé selon la formule de gré à gré sur la base d’un cahier des charges et ce conformément à la Loi de finances complémentaire (LFC) 2011 qui stipule que la concession de gré à gré relève de l’autorité du Wali territorialement compétent, sur délibération du CALPIREF. 

Lire la suite
Problématique du foncier touristique Enfin! Le gouvernement réagit

Mieux vaut tard que jamais ! Le Gouvernement se penche enfin sur la problématique du foncier touristique. Le nouveau ministre du Tourisme, Abdelouahab Nouri, la fait savoir dans la majorité des ses sorties médiatiques. Il tire même la sonnette d’alarme sur la situation des ZET (zones d’expansion touristiques) dont des terrains ont été détournés à d’autres fins que touristiques, causant un grand préjudice au secteur touristique.

Lire la suite
Tunisie La taxe imposée aux Algériens remet en cause le tourisme maghrébin

La saison estivale pour cette année a été marquée par un phénomène inquiétant, remettant même en cause les bonnes relations que partagent l’Algérie et la Tunisie. Il s’agit de la taxe de 30 DA imposés aux touristes algériens qui se sont déplacés en Tunisie. Le sujet a dominé l’actualité du mois d’août. 

Lire la suite
Selon l'Office National Algérien du Tourisme Lancement de trois villages touristiques

L'Office National Algérien du Tourisme (ONAT) compte lancer les projets de réalisation de plusieurs villages touristiques dans différentes régions du pays, selon  le directeur général de l'office.

C’est ce que vient d’annoncer son premier responsable, le directeur général Mohamed Chérif Selatnia, dans un entretien à la presse, affirmant, en substance, qu’il est prévu la réalisation d'un village touristique d'une capacité de 300 lits à Adrar "Timimoun", dans une première étape, avant d'atteindre 1200 lits après la finalisation de ce méga projet".

Lire la suite
Oued Zhour Une plage qui porte bien son nom

C’est une plage qui porte bien son nom : Oued Zhour ou le fleuve des fleurs. Un chef-d'œuvre d’une nature forestière exubérante cerné par les montagnes dans une baie d’un grand bleu, à la pointe de la  frontière entre Jijel et Skikda. Si la ville du même nom dépend  de cette dernière wilaya, la  plage, elle, se trouve juste avant la fin du territoire de l’autre. Le nouveau port de pêche, en cours de réalisation sur la rive droite du fleuve, sera le dernier centre d’intérêt qui marquera la limite de la longue côte jijelienne. La plage est une merveille de la nature très peu connue des touristes qui se rendent chaque année par million sur les autres plages de la région. C’est un jardin à ciel ouvert où se mêlent une nature vierge aux multiples senteurs, des reliefs à couper le souffle, des champs verdoyants, des jardins fleuris et des parcelles maraîchères aux fruits multiples. La prairie y est aussi riche et les troupeaux s’y disséminent paisiblement. Le site est encore une Terre vierge qui mérite le détour. La tranquillité des lieux est un réel plaisir à apprécier à sa juste valeur. 

Lire la suite
Sources thermales Un atout touristique mal exploité

Les statistiques officielles font état de plus de 200 sources thermales sur le territoire algérien, situées pour la majeure partie dans l’Est du pays. Un chiffre important vu l’utilité de ce genre d’endroit pour capter les touristes même étrangers. Il faut reconnaitre que le thermalisme commence ces dernières années à prendre de l’importance, soit de la part des touristes, soit de la part des gouvernements. Aussi, le succès du tourisme thermal est amplement dépendant d’autres variables comme l’environnement et la société au moment où le touriste demande davantage un produit de qualité. 

Lire la suite
Abdelhak Lamiri, expert et consultant international en économie à Tourisme Magazine "Le foncier touristique recèle une problématique particulière?

Dans cet entretien, l’expert en économie, MLamiri, réagit au sujet qui domine l’actualité du secteur du tourisme, celui du foncier. Pour lui, le foncier touristique recèle une problématique particulière. Il est très prisé non seulement par les investisseurs mais aussi par les citoyens riches qui veulent s'offrir des résidences secondaires et autres. Il estime qu’il faut trouver des solutions adéquates à ce problème qui consiste à doter les acteurs de ce dossier des mécanismes qui améliore les modes de choix des bénéficiaires, considérant que c'est une opération très technique mais qui est à la portée des nos experts.

Lire la suite
Tourisme mémoriel Une forme de tourisme à ne pas négliger

Le tourisme, un secteur tellement vaste qu’il prend plusieurs formes et appellations. Les plus réputés sont : le tourisme saharien, le tourisme balnéaire, tourisme culturel, tourisme durable etc… mais, connait-on le tourisme mémoriel ?

Lire la suite
Tourisme L'Algérie veut séduire les Chinois

Visiblement, l’expérience de la Chine dans le domaine touristique intéresse de près les responsables algériens du secteur. Mais encore, attirer les touristes chinois en Algérie devient l’une des priorités des responsables du secteur. 

Lire la suite
Développement du tourisme La contribution du privé est plus que nécessaire

« Sans la contribution du secteur privé, nous ne pouvons développer la qualité des services ». Cette phrase émane du ministre de l'Aménagement du Territoire, du Tourisme et de l'Artisanat, Abdelouahab Nouri. Cet un appel qu’a lancé récemment le ministre aux hommes d’affaires algériens à participer au développement du secteur, soulignant la nécessité d’impliquer le secteur privé dans ce travail de longue haleine. 

Lire la suite
Lorsque essor du tourisme n'est pas forcement une confortable literie !

Le tourisme est-il sur la bonne trajectoire pour jouer le rôle de substitut aux Hydrocarbures ? On ne perd rien à l’espérer.

Lire la suite
Mebarek Malek Serrai, expert International en économie et développement à Tourisme Magazine "Impliquer le privé dans le tourisme, c'est lui régler le problème du foncier d'abord"

Dans cet entretien, l’expert en économie et développement, 

Mr Serrai, nous livre sa réaction par rapport aux attentes des responsables du secteur du tourisme des opérateurs privés. Il présente d’abord la situation actuelle du tourisme en Algérie, les vrais problèmes qui se posent dans le secteur en insistant sur celui du foncier qui, selon lui, constitue le premier obstacle pour les investisseurs privés dans la réalisation de leurs projets touristiques.

Lire la suite
8émes journées internationales du marketing touristique Les paradoxes du tourisme

Pendant deux jours, les 5 et 6 octobre derniers, Professionnels du tourisme, experts nationaux et étrangers, spécialistes des TIC se sont penchés sur les questions du marketing touristique et les moyens de redorer le blason du tourisme national et  améliorer sa visibilité.

Lire la suite
Agent de tourisme et de voyage Les démarches à suivre

L’agent de tourisme et de voyages est une profession réglementée. Il faut obtenir, avant d'ouvrir une agence, une licence d’exploitation. Sur le nouveau site web du ministère de l’Aménagement du territoire, du tourisme et de l’artisanat, toute personne désirant ouvrir une agence de voyage pourra obtenir les informations qu’il faut dans ce sens.  Le dossier de demande de licence doit être déposé au niveau de la Direction du Tourisme et de l'Artisanat territorialement compétente.

Lire la suite
Tourisme urbain La ville, un atout à ne pas négliger

Les grands pays touristiques misent beaucoup sur le tourisme urbain pour le développement du secteur. En fait, le tourisme urbain ou tourisme en ville est très important pour les villes et leurs agglomérations car il représente un potentiel indiscutable de croissance économique, de valorisation culturelle et identitaire forte des villes.

Lire la suite
Kermesse à la Grande Poste Les jeunes talents sont à l'honneur

La grande poste est l’endroit de prédilection des grandes manifestations culturelles tant il est vrai que le lieu s’y prête réellement. L’esplanade accueille en ce samedi 12 novembre un large public toujours plus friand de nouveautés en particulier celles à connotation culturelle.

Sous le haut patronage de l’APC d’Alger-centre et l’Office de promotion culturelle et artistique de la commune d’Alger-Centre (OPCA) en la personne de son président 

Mr Mohamed Amine Zemam, l’Association Mawahib wa afaq frappe fort en permettant la découverte de jeunes talents méconnus du public. 

Lire la suite
La rue Didouche Mourad Artère commerçante d'Alger par excellence

Ex-rue Michelet, la rue Didouche Mourad aujourd’hui boulevard, est l’une des plus belles avenues de la capitale. Quelque soit la saison été comme hiver, cette artère commerçante s’anime dès l’aube jusqu’à point d’heure. Grandes enseignes du prêt-à-porter et de la mode en général, commerces de luxe bordent la rue des deux côtés attirant les badauds qui s’y attardent pour y faire des emplettes ou simplement pour flâner.

Lire la suite
Philippe Bonnot, Directeur Général de Renaissance Tlemcen Hôtel, à Tourisme magazine:"La qualification du personnel touristique n'est pas un problè

Le problème de qualification du personnel dans le secteur du tourisme n’est pas posé. Du moins de l’avis de Philippe Bonnot, Directeur général de Renaissance Tlemcen Hôtel, en fonction à la tête de cet établissement Marriott depuis, maintenant, six mois. Pour lui, le souci prioritaire fut de répondre aux aspects culturels de la région, par l’adaptation des services hôteliers aux exigences de la clientèle. Car, il faut bien le rappeler, la standardisation des dits services est un concept révolu. Et Marriott, à l’instar d’autres Chaines hôtelières internationales, en a pris conscience.  

Lire la suite
L’AMBITION DU PROJET TOURISTIQUE

Aller à la source de l’information est le meilleur moyen de connaitre et d’évaluer l’état des lieux en matière d’investissement touristique. Pour cela ,qui mieux que Mohamed Sofiane ZOBIR, Directeur central de l’évaluation et du soutien des projets touristiques, au Ministére de l’Aménagement du Territoir, du Tourisme et de l’Artisanat, pour nous en parler. Elément par élément, piéce par piéce, le puzzle se consitue pour faire ressortir au bout du compte l’ampleur des actions des pouvoirs publics pour le développement d’une industrie touristique fiable, capable d’assurer son rôle dans le développement économique, en ces temps de crise.

Lire la suite
Djanet

Une ville qui révèle tous ses secrets

 

Bordj El Haoues, les quartiers d'El-Mihane, de Tinkhatma, d'Aghoum, d'Azelouaz, d'Adjahil, de Tindjadad autant de quartiers à visiter si vous vous rendez à Djanet car lLa nature et l’histoire, l’ont choyée. La ville regorge d’immenses potentialités touristiques à l’image du Parc national du Tassili N’Ajjer, des gravures rupestres et des sites archéologiques, des oasis et des palmeraies, des grottes et des dunes de sable, autant de merveilles qui poussent généralement celui qui l’a visite pour la première fois à y revenir.  

Lire la suite
Baromètre OMT

Les destinations en Afrique rebondissent de 8%

 

Le dernier numéro du Baromètre OMT du tourisme mondial, fait état d’un rebondissement des destinations en Afrique (+8 %). Le même bilan indique que les destinations subsahariennes ont rebondi fortement tout au long de la période, tandis que la reprise en Afrique du Nord s’est enclenchée au troisième trimestre. Par contre, les données disponibles pour le Moyen-Orient font apparaître une baisse de 6 % des arrivées, même si les résultats sont variables d’une destination à une autre. On a observé une amélioration progressive en Afrique du Nord comme au Moyen-Orient à l’entrée dans la seconde moitié de l’année. 

Lire la suite
Tourisme d’affaires

Un développement timide en Algérie

Le tourisme d’affaires explose dans le monde. Un fait avéré sachant que ce genre de tourisme est investi par de plus en plus de prestataires. Si on se réfère à certaines statistiques ont peut dire qu’en 2015, 14% des touristes internationaux ont voyagé pour des motifs professionnels (congrès, conventions d’entreprises, séminaires, voyages de stimulation ou de récompense ou voyages individuels des commerciaux). Aussi, les foires et salons dopent ce marché, de même que l’augmentation du nombre de voyages d’affaires réalisés par les petites entreprises.

 

Ajouté à cela la mobilité des travailleurs indépendants qui donnent un nouveau visage au tourisme d’affaires, poussant les opérateurs à s’adapter  aux nouveaux comportements imposés par les mutations économiques mondiales. 

Lire la suite
SIDI YAHIA REPERE DE LA JEUNESSE DOREE

Tout ce que compte Alger et ses wilayas limitrophes comme jeunesse branchée aime à se retrouver été comme hiver à boire un pot à Sidi Yahia. Endroit de villégiature par excellence, il attire, comme le miel les mouches, les jeunes et les moins jeunes pour un break dans un café à la mode ou pour une séance shopping pour les plus motivés. Certaines adresses sont toutes indiquées pour discuter business ou simplement passer un bon moment entre copains et copines. Pour épater la galerie, il est bon être vu avec sa petite amie remonter le « Petit royaume » -les riverains nomment ainsi la rue principale ». Des boutiques de prestige en bordent les deux côtés : Celio, Etam, Mango…Différentes enseignes se disputent l’attention d’une clientèle aisée, mais également de grandes marques d’électroménagers, de meubles, d’articles de décoration… 

Lire la suite
Le tourisme spirituel en Algérie Etat des lieux et perspectives prometteuses.

Parmi les nombreux facteurs qui contribuent à développer le tourisme en Algérie, il y a ‘Le tourisme spirituel’.  A travers l’ensemble du territoire National, et à la faveur d’évènements religieux, on commémore des fêtes qui constituent autant d’occasions susceptibles  de promouvoir le tourisme local.  A l’exception de L’Aid El-Fitr qui fête la fin du mois de Ramadhan (ou mois  de  jeune) et L’Aid-el-Adha  ou ‘Fête du sacrifice du mouton’ en référence à l’histoire d’Ibraham-El-Khalil (Abraham), d’autres commémorations religieuses sont célébrées ici et là avec plus ou moins d’emphase, comme La Fête du ‘Mawlid Ennabaoui Echarif’  ou fête de La naissance du Prophète Mohammed (QSSL)), à qui des régions entières telles que La Saoura et Le Gourara (Sud-Ouest Algérien) consacrent de grandes festivités à l’exemple du  ‘Sbou de Timimoun’ et  ‘Le pèlerinage du Rakb de Sidi-Cheikh’ (Wilaya d’El Baydh ) qui sont classés au Patrimoine Universel de L’UNESCO)...

Lire la suite
Offices du tourisme Quel r

Nul ne peut nier que le rôle des Offices du tourisme est primordial dans le développement touristique d’un pays.  

Lire la suite
D

Le tourisme de mémoire est une composante importante du tourisme en Algérie et il faut le développer encore plus, selon les professionnels.

Lire la suite
Venise, Barcelone…. La bataille contre la pression touristique est lancée

On s’est habitué, presque tout le temps, à parler de l’importance du développement touristique dans les économies mondiales. On s’est habitué également à se vanter du nombre important de touristes qui se déplacent dans le monde. 

Lire la suite
Boulevard Zirout Youcef, Alger Un fronton de mer

Il fait un temps superbe. La baie d’Alger se pare de mille feux. Un soleil hivernal qui réjouit les badauds déambulant sur le Boulevard Zirout Youcef. Et pour cause, ce dernier constitue une partie du front de mer qui débouche sur le Boulevard Che Guevara à hauteur du square Port Saïd. Ce fronton surplombe le port d’Alger. 

Lire la suite
Randonn

Les randonnées pédestres ont toujours été le sport favori des férus et autres amateurs du tourisme de plein air ; c’est aussi avec le bivouac, l’une des activités inscrites dans le programme du scoutisme, tel qu’il est  pratiqué dans le monde entier. L’Algérie a dans ce contexte une longue tradition, grâce à la diversité de ses reliefs, de son climat ensoleillé et la beauté de ses paysages naturels. 

Lire la suite
Pour compenser le manque de formation en tourisme L

La formation dans le domaine hôtelier demeure insignifiante, tant en qualité qu’en quantité. D’autant plus que la culture touristique fait défaut, ce qui rend encore hostile le métier d’hospitalité. Un paradoxe qui ne joue pas en faveur de la perspective de faire du tourisme une des cinq alternatives à drainer les ressources hors-hydrocarbures. 

Lire la suite
S

Aïn El Fouara. Qui d’entre nous ne connait pas cette fontaine qui a inspiré des dizaines d’artistes. On dit dans la tradition, celui qui boit de son eau pour la première fois, sera tenté de revenir dans la ville. Sétif dispose en fait, en plus de cette belle fontaine, de potentialités touristiques indéniables. 

Lire la suite
Guelma Une r

Guelma à l’instar de toutes les autres wilayas du pays donne de l’importance, chaque année, à la célébration,  de la journée mondiale du tourisme qui coïncide avec le 1er octobre. En 2016 le fait le plus saillant de la célébration de cette journée a été marqué par l’ouverture d’un nouvel hôtel à Belkheir. Et dire que les responsables locaux donnent de l’importance au développement touristique de la région. 

Lire la suite
La f

Un brin d’histoire : Connue depuis l’antiquité, ‘la source de Toudja (à 22 Km à l’Ouest de Béjaia) dont le débit moyen est de 850 l/s est une rivière souterraine qui rejaillit à l’air libre sous le promontoire rocheux qui surplombe le village...

Lire la suite
Tourisme spatial Un tourisme qui fait r

Le tourisme spatial semble vraiment proche. Un tourisme qui demande beaucoup d’argents à dépenser, des deux côtés, touriste ou opérateur, mais qui fait rêver et même tenter certains à l’exploiter en tant que nouveau mode touristique ou nouvelle destination touristique. L’on se souvent dès lors des 7 touristes, envoyés dans la Station spatiale internationale par la Russie de 2001 à 2009, qui on déboursé des dizaines de millions de dollars.

Lire la suite
Skikda

Le Paradis-Plage Hôtel, patrimoine communal, situé sur la corniche de Stora, côte ouest de la ville de Skikda, vient d’être mis en location pour 15 ans, au profit d’un investisseur, pour un bail annuel de l’ordre de 17 millions de DA. C’est suite à une vente aux enchères, qui s’est tenue le 12 mars 2017, à l’Hôtel de Ville, que ce fameux établissement hôtelier, l’un des joyaux de Skikda, mais à l’abandon depuis prés d’une décennie, redorera, espérons-le, son blason terni.

Lire la suite
Coop

L’investissement touristique en Algérie intéresse de plus près les opérateurs saoudiens. En tous les cas c’est ce qu’a laissé entendre le ministre saoudien du Commerce et de l'Investissement, Madjed Abdullah Al Qassabi, à l'issue de sa rencontre avec le ministre de l'Aménagement du territoire, du Tourisme et de l'Artisanat, Abdelouahab Nouri. 

Lire la suite
Ethique du tourisme Responsabiliser les diff

L’éthique s’impose progressivement dans les activités humaines. C’est le constat établi par les différents spécialistes partout dans le monde qui estiment que « le tourisme figure désormais parmi celles qui exigent des prises de conscience, des responsabilités et des décisions de la part des agences, des consommateurs, et des organisations internationales ». 

Lire la suite
Faiza Barchiche, Directrice G

430 participants dont 61 étrangers ont participé à la 21ème édition du Salon International de l’Artisanat. Avec le temps, la régularité et la persévérance, le Salon a pu consolider sa place de carrefour international de l’artisanat avec lequel il faut compter. Pour preuve, la frequentation du Salon qui a atteint cette année 180 000 visiteurs constitués de professionnels de tous les secteurs : des institutions étatiques, des partenaires, des universitaires, des familles …

Nous avons saisi l’occasion de la cloture du Salon pour évoquer les tenants aboutissants d’une pareille manifestation avec Madame Faiza Barchiche, Directrice Générale de l’ANART.

Lire la suite
GHELMA

Une région qui engorge de merveilles touristiques

 

Guelma à l’instar de toutes les autres wilayas du pays donne de l’importance, chaque année, à la célébration,  de la journée mondiale du tourisme qui coïncide avec le 1er octobre. En 2016 le fait le plus saillant de la célébration de cette journée a été marqué par l’ouverture d’un nouvel hôtel à Belkheir. Et dire que les responsables locaux donnent de l’importance au développement touristique de la région. Une région qui engorge de sites archéologiques, de sources thermales, de jardins archéologiques, de grandes cascades qui peuvent attirer des milliers de touristes locaux ou étrangers. Parmi les sites archéologiques qui font parler d’eux, on peut citer le  théâtre antique. L’office du tourisme de Guelma parle d’un « témoin du rayonnement culturel de la ville au début du troisième siècle. De part et d'autre du mur de scène trônent deux statues de marbre blanc d'Esculape et de Neptune ». L'arrière-scène abrite une salle de musée d'un grand intérêt archéologique.

Lire la suite
Tourisme dans le monde

Les dépenses des chinois en hausse de 12 % en 2016

La Chine demeure le premier marché émetteur, dans le domaine touristique, suivie par les États-Unis, l’Allemagne, le Royaume-Uni et la France. Selon l’organisation mondiale du tourisme, les dépenses des touristes chinois à l’étranger sont en hausse de 12% en 2016. 

 

« Les dernières données sur les dépenses du tourisme émetteur sont très encourageantes. Malgré les nombreux défis de ces dernières années, les dépenses du tourisme international ont maintenu une hausse de 4 % et le nombre d’arrivées de touristes internationaux s’est établi à 1,2 milliard en 2016. Les gens continuent d’avoir un fort intérêt pour les voyages et cette tendance profite à de nombreux pays à travers le monde en termes de croissance économique, de création d’emplois et de possibilités de développement », a déclaré le Secrétaire général de l’OMT, Taleb Rifai.

Lire la suite
interview Mme AICHA TAGABOU :MINISTRE DELEGUEE CHARGEE DE L

Le secteur de l’artisanat connait des progrès indéniables. Les efforts conjugués des pouvoirs publics, des organismes en charge de cette activité, des chambres des métiers, des artisans eux-mêmes. Dépositaire de traditions et d’un patrimoine plusieurs fois séculaire,  il n’a eu de cesse, cependant, d’évoluer et de s’adapter aux exigences de l’art moderne.  Madame Aïcha Tagabou, Ministre déléguée chargée de l’artisanat a bien voulu évoquer  pour « Tourisme magazine » cette marche constante et irrésistible de l’artisanat.

Lire la suite
18e SALON INTERNATIONAL DU TOURISME ET DES VOYAGES FAIRE CONNAITRE LE PRODUIT NATIONAL

La 18ème édition du Salon international du tourisme et des voyages (SITEV) s’est tenue au Palais des Expositions d’Alger du 19 au 22 mai  

 

 Il n’ya sans aucun doute des raisons majeures dans le changement de la date d’ouverture du SITEV. Prévue  initialement pour le 19 Mai, elle a été ramenée au 18 sans préavis. Les uns ont été informés par le biais des réseaux sociaux, d’autres par SMS et d’autres moyens. Partagés d’abord entre colère et déception, des exposants – ceux venus de loin- finiront par se résigner et positiver . Chaque Salon a sa dose de surprises. L’essentiel est de  retrouver devant son public et ses partenaires pour vendre, négocier et aller à la découverte ‘autres horizons et d’autres produits de concurrents.

Lire la suite
MEROUANE ALIANE Directeur Central

« ACCOMPAGNER LES INVESTISSEURS DANS LES TOURISME »

La Banque de Développement local – BDL- a lancé,  à partir du Dimanche 19 Mars 2017,  son nouveau Système d’Information qui va rehausser son management et ses performances à hauteur des meilleurs standards internationaux.

Cette mutation multidimensionnelle a permis de doter la BDL d’une puissante architecture informatique permettant l’optimisation des délais de traitement des opérations de la clientèle, ainsi que la croissance des volumes de données dans le temps.

 

Au point de vue du métier bancaire, cette transformation technologique majeure se traduira par une offre de services financiers diversifiés et innovants en faveur de tous les segments de la clientèle de la banque, entreprises, professionnels, particuliers, organismes institutionnels ; et facilitera ses relations avec l’ensemble de ses correspondants nationaux et internationaux, en les rendant plus flexibles et plus sécurisées.

Lire la suite
Une Conf

Un coup de pousse à la relance du tourisme en Algérie

 

Mieux vaut tard que jamais. La Confédération nationale du tourisme et voyages verra le jour avant fin 2017. L’annonce a été faite par le président  de la Fédération nationale des hôteliers algériens (FNH), Ahmed Oulbachir. En fait, les professionnels du tourisme comprennent mieux que s’organiser au sein d’une association ou fédération  ou confédération donnera un coup de pousse à la relance de l’activité touristique en Algérie. La Confédération regroupera la FNH,  la Fédération nationale des Offices de tourisme (FNOT), la Fédération nationale des Associations de voyage et de tourisme (FNAT) et d’autres organismes nationaux et locaux, auxquels le ministère de tutelle a déjà accordé son accord verbal et signifié son encouragement pour cette initiative

Lire la suite
Le premier comparateur alg

Cap sur la concurrence

 

Le premier site web algérien comparateur  des offres touristiques, nofalo.com, est né. L’objectif étant d’aider les personnes à trouver l’offre la plus avantageuse dans ce secteur. Son fondateur, explique que ce nouveau service en Algérie fonctionne comme les systèmes de Trivago et de booking.com. Il compare les dernières offres de voyage publiées par les agences touristiques algériennes et il fournit, ensuite, toutes les informations nécessaires pour préparer le voyage en toute sérénité. On dit aussi que ce comparateur de voyages est la solution pour organiser les vacances et faire des économies. Les comparateurs, aussi appelés méta-moteurs, ont le vent en poupe dans le tourisme et se multiplient ces dernières années. A l’origine principalement utilisés pour les recherches de billets d’avions, ces derniers se positionnent maintenant de plus en plus sur le secteur hôtelier. Touchant une audience de plus en plus large, ils deviennent un enjeu majeur pour les établissements en termes de visibilité. Il faut dire aussi que les comparateurs de voyages sont devenus des sésames pour les internautes, qui les confondent souvent avec les agences en ligne. Côté client, les comparateurs permettent d’avoir, de manière rapide, un aperçu général des offres (hôtels, vols ou packages) disponibles pour sa recherche. Néanmoins, du côté des hôteliers, les comparateurs mettent une fois de plus en avant leur dépendance à leurs chaînes: en effet, ces méta-moteurs affichent majoritairement des tarifs provenant de ces canaux.

Lire la suite
D

Les sites archéologiques insuffisamment exploités 

 

« Le tourisme et l’archéologie ont toujours entretenu des relations solides. Alors que le premier cherche comment tirer profit du patrimoine en tant que bien de consommation touristique, le second cherche à conserver le premier ainsi qu’à le protéger ». Une idée que beaucoup de professionnels dans les deux domaines partagent avec sérénité, et pourtant on dit que peu d’études se sont intéressées aux impacts positifs du tourisme sur les sites archéologiques et les populations situées à proximité de ceux-ci. 

Lire la suite
Les nouvelles tendances du tourisme dans le monde Arabe

Depuis quelques décennies, le processus de mondialisation des échanges économiques, la libéralisation des transports essentiellement aériens, et l’apport des nouvelles technologies de communications, ont accéléré la ‘mise en tourisme’ de nombreux territoires dans le monde. Par ailleurs, la crise économique des principaux pays ‘traditionnellement’ émetteurs, comme l’Amérique du Nord et l’Europe, va inverser cette tendance et faire que ces pays deviennent récepteurs de touristes, et pas n’importe lesquels puisque parmi les millions de ‘nouveaux touristes’ qui ont désormais les moyens financiers de voyager, il faudra compter les Chinois et pour ce qui concerne notre sujet : les Arabes du Golf.  Ces nouvelles tendances du tourisme ressortent à travers quelques points que nous allons tenter de développer :

Lire la suite
Faciliter la d

Le rôle du ministère des affaires étrangères est primordial

 

Le ministère des Affaires Etrangères peut contribuer au développement touristique du pays. Son rôle consiste en premier lieu à faciliter l’entrée des touristes étrangers sur le territoire national. Ce point a été soulevé dernièrement par le ministère de l’Aménagement du territoire, du Tourisme et de l’Artisanat, en annonçant l’installation d’un groupe de travail, au niveau du premier ministère, afin de prospecter les moyens à même de faciliter l’entrée des touristes étrangers sur le territoire national. Ce groupe est composé du ministre d’État, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, des ministres de l’Intérieur et des Collectivités locales et du Tourisme. Les services du ministère du tourisme se sont même rapprochés de ceux du ministère des Affaires étrangères afin que tous les efforts soient déployés pour alléger les procédures d’accès au territoire national au profit des touristes étrangers à même de facilite ces procédures au niveau des consulats et ambassades algériennes à l’étranger. 

Lire la suite
Tourisme gastronomique

Moteur du tourisme moderne

 

Le 2ème rapport mondial de l’OMT sur le tourisme gastronomique est sorti récemment. Le rapport  présente les tendances récentes du tourisme gastronomique, en plus des analyses d'experts et des études de cas suggérant des pratiques exemplaires. « Le rapport, élaboré par le Programme des membres affiliés de l'OMT avec des études de cas de 60 contributeurs, y compris les États membres de l'OMT, les membres affiliés et les organisations partenaires, montre comment la gastronomie du tourisme peut être le moteur du tourisme moderne pour créer des expériences authentiques tout en promouvant le tourisme durable », précise l’OMT. Le rapport offre une introduction à une variété de thèmes liés au tourisme gastronomique, tels que des études de cas sur le développement de produits et l'expérience dans le tourisme gastronomique, les défis, la communication et l'image de marque, les bonnes pratiques ainsi que la formation et les compétences dans le tourisme gastronomique. Essentiellement, le 2ème rapport global sur le tourisme gastronomique offre une perspective holistique de l'actualité du tourisme gastronomique aujourd'hui et une perspective pour l'avenir du secteur.

Lire la suite
Produits artisanaux

Entre qualité et cherté des articles

Les salons de l’artisanat commencent à perdre leur crédibilité auprès des consommateurs, selon les professionnels.

Si la qualité est au rendez-vous de ces salons, les prix restent excessivement hors de portée des modestes bourses. C’est le constat fait par la majorité des gens qui ont l’habitude de fréquenter ce genre de manifestation.

Malgré que les visiteurs manifestent leurs intérêts à la  beauté des joyaux exposés, ils sont par contre  unanimes quand au rapport qualité-prix préférant ruer souvent vers les articles d’importation cédés à des prix spéciaux plus ou moins abordables.

 

Coté artisans, les avis divergent aussi entre satisfaction et difficultés à liquider leurs marchandises. Si pour certains, l’offre est à des prix promotionnels à l’occasion des salons, les ventes sont excellentes. Pour d’autres, ils peuvent rater l’opportunité  pour convaincre les plus hésitants des visiteurs, qui ne pouvaient rien acheter. 

Lire la suite
Constantine

« La ville des aigles » attend la promotion de son tourisme 

 

Qui d’entre nous ne connait pas, ou n’a pas entendu parler du Pont Suspendu de Sidi M'Cid, construit en 1912 juste en haut d'une arche naturelle ou du Pont d'El Kantara, le Pont Sidi-Rached, le Pont du Diable et le Pont des Chutes. Autant de ponts qui font la fierté de la ville de Constantine appelée « la ville des ponts suspendus » ou bien « la ville des aigles ». Le Pont Suspendu de Sidi M'Cid à lui seul est d'une longueur de 164m et d'une hauteur de 175m, depuis le pont la vue offerte sur les gorges et la vallée du Hamma est fantastique.

Lire la suite
Marrakech

La ville de « rêve des mille-et-une nuits »

Marrakech, la ville rouge, est un endroit plein de magie ! Avec ses innombrables marchés, jardins, palais et mosquées, son visiteur aura plein la vue.

Pour les touristes, Marrakech est un endroit où on peut se ressourcer dans le calme et la sérénité régnant au Jardin Majorelle ou bien admirer toute la splendeur de l'une des vieilles mosquées de la ville.

 

Marrakech, est un haut-lieu touristique, plus de deux millions de touristes chaque année. Elle est également le point de départ de nombreuses excursions pour les randonneurs désireux de parcourir l'Atlas ou le désert plus au sud, selon Wikipedia.

Lire la suite
Cr

De nouvelles conditions imposées

 

La création d’agences de tourisme et de voyages est désormais soumise à de nouvelles conditions. Un texte fixant les conditions de création et les modalités d’exploitation des agences de tourisme et de voyages a été publié dernièrement dans le Journal officiel. Il s’agit du décret exécutif n° 17-161 du 15 mai 2017 consultable dans les colonnes du JORADP N°30 du 17 mai 2017. Désormais, les postulants doivent être en possession d'une licence d'exploitation délivrée par le ministre du Tourisme, après avis de la commission nationale d'agrément des agences de tourisme et de voyages. En sus de ces conditions, le législateur oblige les exploitants d’agences de tourisme et de voyages à souscrire une assurance obligatoire, « contrat d’assurance couvrant la responsabilité professionnelle », parmi les documents accompagnant la demande de licence. Aussi, le postulant doit disposer d’un local commercial doté de toutes les commodités nécessaires à l’exercice de cette activité, explique le décret exécutif. Il est également soumis à une enquête d’habilitation des services de sécurité (DGSN et Gendarmerie nationale). Le texte stipule également que le titulaire de la licence d'exploitation d'une agence de tourisme et de voyages est tenu d'entrer en activité dans un délai maximal de six (6) mois à compter de la date de sa délivrance.

Lire la suite
Le tourisme de sant

Pourrait-il être une nouvelle relance pour le tourisme algérien?

Le tourisme de santé  est une nouvelle tendance mondiale, en pleine croissance, qui a fait son apparition depuis peu, avec des agences et tours opérateurs exclusivement spécialisés dans ce secteur. Le but du tourisme médical est pour les malades de se faire soigner à moindre cout dans un pays autre que celui dans lequel ils résident.

 

Dans l’ambigüité du concept « tourisme de santé », certains pays comme la Tunisie ont opté pour celui qui le compose en deux branches : le tourisme curatif ou le tourisme de bien-être qui regroupe la thalassothérapie, le thermalisme et la balnéothérapie et le tourisme médical.

Lire la suite
Destinations touristiques

Facebook, meilleur conseiller en séjours 

 

La montée en puissance des réseaux sociaux fait parler d’elle dans tous les domaines puisque la technologie a gagné du terrain dans tous les secteurs d’activité. Celui du tourisme ne reste pas indifférent et les professionnels ne se séparent plus de l’utilisation des technologies de l’information et de la communication. Facebook en est un exemple de cette montée en puissance car selon certaines informations rapportées par des sites internet étrangers, il semble que ce réseau sociaux a été élu meilleur conseiller en séjour des destinations touristiques.  

Lire la suite
Tourisme: O

Le Plan Qualité Tourisme Algérie (PQTA) revient rarement en actualité. Pourtant, lors du lancement de ce plan il y a quelques années, on avait assuré qu’il a pour ambition de fédérer l’ensemble des professionnels algériens du tourisme autour d’une démarche qualité volontaire, attentive aux besoins et à la satisfaction de la clientèle nationale et internationale.

 

On avait entendu parler de ce plan, en 2010, lorsque l’ex ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Environnement et du Tourisme, Cherif Rahmani, avait indiqué à Tlemcen que l’adoption d’un plan de qualité dans la gestion du secteur du tourisme est capable de conférer à la ville un aspect reluisant lors de la manifestation « Tlemcen, capitale de la culture islamique en 2011 ». 

Lire la suite
Tourisme mondial

Tendance à la hausse en Afrique

L’année 2017 s’annonce bonne pour le tourisme africain. C’est le constat établi par l’organisation mondiale du tourisme qui, dans son dernier baromètre. L’Afrique du Nord bénéficie d’une forte reprise, +18%. Les arrivées de touristes internationaux au Moyen-Orient ont quant à elles bondi d’environ 10%, après une baisse de 4% en 2016. De bonnes performances qui ne devraient pas s’arrêter en si bon chemin : "Les experts se disent également très confiants pour la période actuelle (mai à août), avec des perspectives jamais aussi prometteuses depuis une décennie, souligne l’OMT. Cette confiance est également alimentée par les prévisions optimistes en provenance d’Europe."

 

« Les signaux sont au vert pour les destinations mondiales sur les quatre premiers mois de l’année, redonnant le moral aux pros du secteur notamment en Europe. Et ce d'autant plus que ces bonnes performances ne devraient pas s’arrêter là », indique l’OMT.  

Lire la suite
Selon le Forum

L’Algérie 4ème pays le moins cher pour les touristes étrangers

Bonne nouvelle pour le tourisme en Algérie. Le Forum économique mondial (WEF) vient de rendre l’espoir à ce secteur qui peine à décoller malgré les efforts consentis par les Pouvoirs publics.  Dans son rapport annuel relatif à la compétitivité dans les voyages et le tourisme, le WEF a classé l’Algérie dans la 4e place, dans la catégorie « Price competitiveness », derrière l’Iran, l’Egypte et la Malaisie qui occupent les trois premières places, mais faisant mieux que l’Indonésie, la Tunisie ou l’Inde.

 

Donc, on comprend à travers ce rapport que le coût du séjour en Algérie reste le seul avantage pour les touristes désirant franchir la frontière. Ces derniers sont très vite confrontés à des obstacles qui, souvent, les dissuadent. Parmi les premiers obstacles, l’ouverture internationale, puisque l’Algérie se veut parmi les pays les plus difficiles d’accès, arrivant ainsi à la 134e place sur 136. Cela s’expliquerait par le fait qu’en Algérie, la priorité n’est pas donnée au tourisme, le WEF classe d’ailleurs l’Algérie à la 131e place dans la catégorie « Prioritization of Travel & Tourism ».

Lire la suite
saison estivale

Des vacances d’été toujours chères...

 

Ce n’est pas tant la période des vacances qui incite à l’évasion, essentiellement vers la mer mais la chaleur insupportable sinon la canicule qui sévit d’année en année durant l’été et qui confirme le phénomène du réchauffement climatique qui affecte l’ensemble de notre planète. Mais là n’est pas le sujet qui  concerne nos préoccupations d’ordre touristique, mais bien celui de l’hébergement en  cette  période  de  ‘rush’ vers  les  plages.

Lire la suite
Investissement dans le tourisme

Quel mode de financement des micro-entreprises 

Le financement des projets touristiques demeure l’une des préoccupations des opérateurs du secteur. Les jeunes s’orientent de plus en plus ces derniers temps vers la création de microprojets tout en cherchant les meilleures sources de financement.  Tantôt l’Ansej, tantôt l’Angem, mais le plus important pour eux c’est d’avoir des crédits auprès des banques.

 

Concernant le financement des projets d’investissement dans le secteur, les responsables du secteur ont  signé des conventions signées avec quelques banques du secteur public Badr, BDL, CPA, Cnep, ainsi que le Fgar, ainsi que d’autres avec des banques privées comme El-Baraka afin d’accompagner les investisseurs.  

Lire la suite
IL Y A UN NET RECUL DE LA FREQUENTATION TOURISTIQUE DU SUD PAR LES ETRANGERS

Dans cet entretien, le consultant en tourisme, Ould Amrouche nous parle des préparatifs concernant le lancement de la saison touristique dans le Sud du pays. Il explique surtout étape par étape, comment une agence de voyage et de tourisme organise les différents circuits durant cette saison. Selon lui, de plus en plus de familles, de jeunes et de couples sollicitent les agences de voyages pour pouvoir passer quelques jours dans le sud, et c'est devenu même la tendance pour les vacances de fin d'année. Enfin, Ould Amrouche nous livre ses impressions sur la nouvelles stratégie touristiques du Gouvernement estimant qu’il faut penser à une stratégie viable économiquement, respectueuse de la planète et équitable sur le plan social, et investir dans l'humain en priorité, et selon lui, une vraie stratégie touristique doit commencer au niveau des écoles, et inculquer à nos enfants la culture touristique.

Lire la suite
Bijoutier

Un métier d’avenir et une passion pour la vie

 

En peu de temps, le métier d’artisan bijoutier à pris beaucoup de place dans la vie des jeunes artisans en Algérie. Aujourd’hui ils voient en ce savoir-faire qu’ils aspirent à enrichir, un métier d’avenir et une passion pour la vie. Bagues, bracelets, colliers... autant de parures qui prennent vie dans les mains du bijoutier-joaillier. Une activité tout en finesse combinant le travail des métaux précieux et l'art de monter les pierres et les perles. Dans sa définition initiale, le bijoutier conçoit, réalise, répare, entretient, transforme et vend des bijoux en métaux précieux (or, argent, platine). La joaillerie est l’art de créer un joyau autour de pierres précieuses ou fines. La pierre ou l’ensemble des pierres, leur poids, leur pureté, leur couleur, leur taille ou leur histoire, vont inspirer au joaillier une création unique.

Lire la suite
T

Une ville touristique qui manque d'hôtels et d'équipements de loisirs

Située à quelques kilomètres de la frontière tunisienne, Tébessa, l’antique Théveste, est une ville qui cache mille et un secrets. Cette ville, qui offre une nature vaste et variée, tantôt des plaines vertes, tantôt des terres arides, attire chaque personne qui la traverse pour garder à jamais le souvenir indélébile de ses beaux paysages et l’hospitalité de ses habitants.

 

Les vestiges les plus célèbres dans cette wilaya sont le temple de Minerve, construit au 3ème siècle et classé en tant que musée depuis 1920, la basilique romaine, l’arc de Caracalla, la muraille byzantine, Tébessa El Khalia, l’amphithéâtre de Tébessa, le village du Youks et la basilique de Sainte-Crispine. Visiter Tébessa sans se rendre à la basilique Sainte-Crispine, qui est une ville dans une autre, c’est comme si qu’on visitait Paris sans se rendre à la Tour Effel. 

Lire la suite
Dubai

Une destination qui mêle la culture, l'aventure, et le shopping

 

Si on vous pose la question : qui est la destination qui mêle la culture moderne à l'histoire, l'aventure, le divertissement et le shopping de première classe ?  Vous me diriez certainement, c’est Dubaï. Si vous pouvez visiter Dubaï n’oubliez pas d’assister à une représentation à l'opéra de Dubaï, d’observez le cœur de la ville du haut de la tour Burj Khalifa et de passez un après-midi au bord de la rivière de Dubaï à explorer les souks d'or, de tissus et d'épices. Si vous êtes aussi à la recherche de sensations fortes, élevez-vous en montgolfière au-dessus des dunes, faites un tour à toute allure à l'IMG Worlds of Adventure ou sautez en parachute sur l'île de Palm Jumeirah. 

Lire la suite
 

 
NEWSLETTER
Saisissez votre adresse e-mail

S'inscrire
Se dsinscrire

Categorie

 



 

Recherche News